Suivi escourgeons, épeautre et froments - Stade de fertilisation des céréales d'hiver - Observations triticale

Imprimer
Avertissement
Communication
Événement

CÉRÉALES

Escourgeon

Stades : Toutes les parcelles observées ont atteint le stade 2ème nœud (BBCH 32) ou l’ont dépassé. 

Maladies : La rouille naine est observée dans toutes les parcelles.  Les parcelles le nécessitant ont été pulvérisées la semaine passée.  Aucune autre intervention n’est recommandée avant le stade dernière feuille étalée (BBCH 39).

Fertilisation : Les escourgeons n’ont actuellement pas encore atteint le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39).  les prochaines opérations culturales auront lieu lorsque les escourgeons auront atteint ce stade.

Froment

Stades :  Les parcelles observées se situent entre les stades fin tallage (BBCH 29) et 1er nœud (BBCH 31).

Maladies : La rouille jaune est présente sur les variétés les plus sensibles.  Il est conseillé d’attendre le stade (BBCH 31) pour envisager un traitement à base de triazole uniquement dans les variétés présentant des foyers actifs et étendus de rouille jaune.

Fertilisation :  Si ce n’est pas encore fait, la deuxième application d’un schéma en trois fractions peut être appliquée sur les parcelles semées au mois d’octobre.  Cette deuxième fraction peut également être appliquée sur les semis du mois de novembre qui ont atteint le stade épi 1 cm (BBCH 30). 

Epeautre

Stades : les épeautres atteignent désormais le stade « épi 1 cm » (stade BBCH 30).  En Ardenne et pour les semis plus tardifs, les cultures accusent un léger retard mais ont également commencé à se redresser. 

Maladies : la rouille jaune se maintient sur certaines variétés et se fait plus rare sur d’autres dont les résistances se mettent en place.  Il est encore trop tôt pour intervenir mais un point sera fait la semaine prochaine. 

Fertilisation : dans la majorité des situations, la deuxième fraction azotée a été apportée au cours des 2 dernières semaines. 

Régulateur : les conditions de cette semaine restent idéales pour l’application d’un régulateur.  Les parcelles ayant reçu un premier régulateur doivent observer un délai de 10-15 jours avant un éventuel second passage.

 Désherbage : le temps sec devrait se maintenir au moins jusqu’au weekend prochain.  Ce début de semaine est donc propice aux désherbages mécaniques. 

Triticale

Stades : Plein tallage à premier nœud selon les situations.

Maladies : La rouille jaune est toujours à surveiller.  Un traitement est à envisager à partir du stade 1er nœud (BBCH 31) dans les situations à risque.

Fertilisation : A partir du stade redressement (BBCH 30), la deuxième fraction doit être appliquée.

Régulateur : C’est au stade redressement qu’un régulateur doit être appliqué dans les situation à risque.

Céréales de  printemps

Orge de brasserie :

Stades : Les parcelles observées sont majoritairement au stade début tallage (BBCH21).

Désherbage : Etant donné les températures douces annoncées cette semaine, les désherbages en orge de printemps vont pouvoir être réalisés sans risque pour la culture.  Attention, un produit autorisé en escourgeon ne l’est pas forcément en orge de printemps.  Plus d’infos dans l’avis du 5/04/22.

La majorité des escourgeons du réseau d’observation du CePiCOP sont au stade 2ème nœud (BBCH 32) ; le reste des parcelles ont déjà dépassé ce stade et les plus avancées ont déjà atteint le stade dernière feuille pointante (BBCH 37). 

La rouille naine est toujours bien présente.  Les températures de la semaine dernière n’ont pas été favorables au développement de la rhynchosporiose au contraire de l’helminthosporiose qui reste toujours en embuscade.  L’humidité faible ralentit cependant le potentiel de développement de ces maladies. 

Réseau des parcelles escourgeon du CePiCOP (19 parcelles):

Site

Date de semis

Variété(s) observée(s)

Lonzée

10/10/2021

LG Zoro, LG Zebra, SY Dakoota, KWS Wallace

Mainvault

11/10/2021

KWS Orbit, KWS Wallace, SY Galileoo

Ath

10/10/2021

KWS Orbit, KWS Wallace, SY Galileoo

Vierset

28/09/2021

KWS Orbit, LG Zebra, SY Dakoota, Dementiel

Ciney

30/09/2021

KWS Orbit

Acosse

8/10/2021

KWS Orbit, KWS Wallace, SY Dakoota, LG Zeta

 

Illustration des maladies

Description de la pression des maladies

Des pustules de rouille naine sont visibles dans toutes les parcelles observées. 

En moyenne, 20% des F-2 présentent des pustules à Lonzée, 16% des F-2 sont infectées dans le Hainaut, 6% des F-2 dans la région liégeoise, 10% des F-2 dans la région de Ciney et 39% des F-2 à Acosse.  La sévérité reste cependant faible sur les feuilles infectées.

Maximum observé : 85% des F-1 de KWS Orbit à Acosse. 

 

L’helminthosporiose est observée dans 10 des 19 parcelles du réseau.  Elle est présente en moyenne sur 10% des F-2 à Lonzée, 5% des F-2 à Ciney, 2% des F-2 à Acosse, 9% des F-3 dans le Hainaut et est quasiment absente dans la région liégeoise.  La sévérité de la maladie sur les plantes infectées dans les parcelles touchées ne dépasse pas 1%.

Maximum observé : 15% des F-2 de KWS Wallace et LG Zoro à Lonzée.

 

La rhynchosporiose est observée dans 12 des 19 parcelles.  Elle atteint en moyenne 1, 2, 5 et 25% des F-2 respectivement sur les sites du Hainaut, Vierset, d’Acosse et de Ciney.  La sévérité observée reste très faible dans tous les sites. 

Maximum observé : 25% des F-2 de KWS Orbit à Ciney. 

 

L’oïdium est observé dans 11 des 19 parcelles du réseau.  Cette maladie infecte 30% des F-3 de LG Zoro à Lonzée, 31% des F-3 (et 20% des F-2 de KWS Orbit) dans le Hainaut et 9% des F-3 à Acosse.  La sévérité d’infection reste cependant très faible. 

Maximum observé : 5% des F-1 sur KWS Orbit à Acosse.

Recommandations :

Toutes les parcelles qui le nécessitaient ont probablement reçu un traitement fongicide la semaine passée suite aux recommandations du précédent avertissement.  Aucune intervention n’est dès lors recommandée avant le déploiement complet de la dernière feuille, soit le stade BBCH 39.

La majorité des froments (14/23 parcelles) du réseau d’observation CePiCOP ont atteint le stade « épis 1cm » (BBCH 30).  Sept autres parcelles observées ont déjà atteint le stade 1er nœud (BBCH 31) et enfin les 2 dernières parcelles sont encore au stade fin tallage (BBCH 29). 

Une faible pression de rouille jaune est actuellement observée dans 10 des 23 parcelles du réseau d’observation CePiCOP.  La rouille jaune est observée dans de nombreuses variétés du réseau d’essais variétaux Wallon, mais à des avec des niveaux d’infection faibles (quelques pustules à quelques plantes touchées au maximum).  Cependant, dans des parcelles hors réseaux, des foyers très étendus et actifs de rouille jaune ont été observés dans des variétés connues comme très sensibles.  La pression de cette maladie peut donc varier très fortement d’un site à l’autre et d’une variété à l’autre.  Il est par conséquent fortement recommandé de surveiller vos parcelles, le stade 1er nœud (BBCH 31) dans ces dernières étant proche ou déjà atteint. 

Réseau des parcelles froment du CePiCOP (23 parcelles) :

Site

Date de semis

Variété(s) observée(s)

Lonzée

18/10/2021

Gleam, KWS Smart

Acosse                   

17/10/2021

Gleam, KWS Smart

Marbaix

19/10/2021

KWS Extase

Mortroux

25/10/2021

Gleam, LG Skyscraper, Bennington, Campesino

Chièvres

24/10/2021

Gleam, KWS Smart, Chevignon, LG Skyscraper

Ath

25/10/2021

Gleam, KWS Smart, Chevignon, LG Skyscraper

Ciney

27/10/2021

Chevignon

Mettet

29/10/2021

Gleam, KWS Smart

Hodeige

10/11/2021

Gleam, LG Skyscraper, Campesino

Recommandations :

Les essais réalisés antérieurement et durant plusieurs années ont prouvé que les traitements appliqués avant le stade 31 étaient inutiles, même en cas de forte attaque de rouille jaune.  De plus, peu de produits sont agréés avant ce stade.  Il vous est donc conseillé de surveiller vos parcelles et d’envisager un traitement fongicide uniquement si vous observez à ce stade des foyers de rouille jaune actifs lorsque les parcelles auront atteint le stade BBCH 31. 

Dans ces conditions, l’application d’un fongicide à base de triazole à demi-dose sera largement suffisante pour stopper la rouille jaune présente.  Cependant, si un traitement est appliqué au stade 31, il sera nécessaire de revenir 2 semaines plus tard, lorsque la plante aura formé une nouvelle feuille, afin de protéger cette dernière qui comptera pour le rendement final.  A ce moment-là, les plantes auront très certainement atteint le stade 2ème nœud (BBCH32) et il vous sera recommandé d’appliquer un traitement plus complet sans diminution de dose afin de pouvoir compter sur une rémanence d’action plus longue des fongicides.  N’oubliez pas non plus de privilégier l’alternance des substances actives choisies entre les différents traitements afin de ralentir l’apparition de résistance chez les pathogènes présents au moment des traitements.  Dans les prochaines semaines, les avis du CePiCOP continueront à vous guider quant à l’évolution de l’infection en rouille jaune et aux interventions potentielle à envisager. 

ESCOURGEON

Les parcelles se trouvent désormais majoritairement au stade au stade 2ème nœud (BBCH32).  L’application de la dernière fraction (3ème fraction), qui est de préférence solide pour éviter les brûlures, ne doit cependant pas encore être appliquée car elle se positionne au stade de la dernière feuille (BBCH39). 

FROMENT  

Le froment d’hiver profite actuellement des bonnes conditions climatiques pour poursuivre sa croissance et son développement à un rythme soutenu. 

Dans les parcelles implantées au mois d’octobre, les variétés les plus précoces atteignent déjà le stade 1er nœud (BBCH 31) tandis que les variétés les plus tardives sont encore au stade épi 1 cm (BBCH 30).  La seconde application d’azote d’un schéma en trois fractions doit être réalisée sur ces parcelles, si ce n’est pas déjà fait. 

En fonction des variétés et des régions agricoles, les froments semés au mois de novembre commencent également à se redresser (BBCH 30).  La deuxième fraction peut également être appliquée sur ces parcelles.  Pour rappel cette année, pour un schéma en 3 fractions, la dose préconisée au redressement par la fumure de référence du Livre Blanc est de 60 kg N/ha. 

Cette fumure de référence doit toujours être adaptée au contexte de la parcelle et à l’état de la culture.  Avant chaque apport, il est impératif d’ajuster les doses recommandées par la fumure de référence en tenant compte des différents facteurs correctifs repris dans le Livre Blanc.  Dans un contexte où le prix des engrais azotés est particulièrement élevé, il est plus que probable qu’un excès de fertilisation génère d’importants surcoûts.  Des outils de calculs sont également disponible sur le site du Livre Blanc.  Vous les trouverez en cliquant sur le lien ci-contre Déterminer sa fumure - Livre Blanc Céréales

Si vous travaillez sous forme liquide, il est généralement recommandé, dans la mesure du possible, de réaliser ces apports lorsque les températures ne sont pas trop élevées, en absence de vent et juste avant une pluie.  Un passage réalisé dans de bonnes conditions permet de réduire considérablement les pertes d’azote par volatilisation et de maximiser la valorisation de ces apports par la culture.

La priorité des agriculteurs cette semaine n’est certes pas aux céréales.  Les travaux d’implantations des maïs, pommes de terre et désormais tournesols requièrent toute l’attention.  La météo prévoit une belle semaine sèche et ensoleillée qui devrait se terminer par des précipitations cumulant une dizaine de litres par m² entre samedi et lundi. 

Les épeautres poursuivent leur redressement.  La majorité ont atteint le stade BBCH 30 « épi 1cm ».  A ce stade et à la faveur des conditions de croissance très favorables, l’application d’un régulateur est recommandée pour toutes les situations présentant un risque de verse (fertilisation > 120 Unités, forte densité, terre riche et lourde).  Les conditions très ensoleillées de ce printemps sont assez favorables à un renforcement des tiges réduisant ainsi le risque de voir verser les céréales.  Cependant l’épeautre reste une céréale sensible à la verse est dans de nombreux cas, une seconde application de régulateur reste justifiée 10 à 15 jours après le premier traitement cycocel (chlorure de chlorméquat).

Pour les fertilisations en trois passages, nous nous situons généralement entre la deuxième et la troisième application.  Pour les situations tardives ou qui totaliseront seulement deux passages, la deuxième fraction n’a parfois pas encore été appliquée.  Dans ce cas, il vaut sans doute mieux attendre encore quelques jours pour valoriser au mieux les pluies annoncées pour la fin de semaine.

Deux plantes attaquées par une larve de taupin (à droite) en comparaison avec leurs voisines saines (à gauche). Photo G. Jacquemin

En Ardenne, nous avons observé la semaine dernière quelques plantes qui jaunissent, rougissent et vont jusqu’à dépérir.  Il s’agit d’attaques de larves de taupins (à droite sur la photo).  Les taupins sont présents sur toute la Belgique mais les adultes pondant préférentiellement leurs œufs dans les prairies, les rotations habituellement pratiquées en Ardenne leur conviennent parfaitement.  Pour la plupart des espèces, les larves se développent durant 3-4 ans dans le sol.  Même si leur nombre décroît avec les années, leur voracité augmente avec leur taille.  Les dégâts les plus importants s’observent donc la 2e et 3e année qui suivent la prairie temporaire.  Ces larves communément appelées « ver fil de fer » rongent les plantes à hauteur du collet.  Ces larves strictement souterraines ne s’attaquent pas aux feuilles mais passent de plante en plante.  C’est pourquoi les dégâts s’observent généralement par groupes de 3 à 10 plantes.  Leur impact est rarement préjudiciable au rendement. 

Côté maladies, la rouille jaune est visible dans de nombreux champs.  A ce stade de la culture, les résistances variétales se mettent en place.  C’est pourquoi, la pression de la rouille régresse pour certaines variétés tolérantes et par contre s’intensifie sur les variétés sensibles.  Si cela s’avère nécessaire, un fongicide pourra être appliqué dans une semaine ou 10 jours lorsque le stade premier nœud (stade BBCH 31) sera atteint.  Il pourra alors être combiné à l’application du second régulateur.  Ce point sera traité dans le prochain avertissement hebdomadaire.

 

Avec le temps poussant des derniers jours, les triticales observés dans notre réseau d’observation se développent bien et atteignent le stade 1er nœud (BBCH 31) dans les situations les plus avancées.  Les conseils de la semaine dernière restent donc d’application.  C’est le bon moment pour réaliser le traitement régulateur de croissance surtout dans les situations à risque.  Ce traitement contre la verse se justifie dans les situations où la variété est connue pour sa sensibilité à la verse, les reliquats azotés sont importants et/ou le peuplement est dense.  Les cotes de sensibilités à la verse sont disponibles dans le Livre Blanc Céréale de Septembre 2021 (Chapitre « Choix variétal », page 114/3, liste de variétés non exhaustive).  La pleine croissance des cultures et les prévisions météo des prochains jours sont idéales pour faire ce traitement.

De la rouille jaune est encore observée dans les étages foliaires du bas des plantes de certaines variétés sensibles.  Même si son développement peut parfois être impressionnant (voir photo), il faut raisonner l’application d’un fongicide en fonction du stade de la culture (pas avant le stade 1er nœud - BBCH 31), de la sensibilité variétale, des étages foliaires touchés et des conditions météo actuellement peu favorables au développement de cette maladie qui apprécie un environnement humide et couvert.  Si un traitement devait être réalisé, suivre les conseils de lutte contre la rouille jaune détaillés dans l’avertissement dédié à la culture du froment.

Rouille jaune sur variété sensible de triticale. D. Eylenbosch

 

Afin d’évaluer au mieux la pression en ravageurs, un avertissement colza vous sera envoyé ce mercredi.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter le CePiCOP 

Mail : rb.cepicop@centrespilotes.be 

Tél : 0499/63.99.00

Site : https://centrespilotes.be


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie