Détail Avertissement du 01.10.2019

Détail avertissement Le colza : l'automne avec les altises et les limaces

Envoyé le 01.10.2019

Situation au 01 octobre 2019

Réseau de 25 sites : Arbre, Anthée, Chaumont, Ciney, Clermont, Dinant, Denée, Dorinne, Emptinal, Floreffe, Jamiolle, Laneffe, Les Isnes, Monin, Morville, Pailhe, Pessoux, Sauvenière, Saint-Gérard, Saint-Servais, Stave, Stavesoul, Thy-le-Bauduin, Tongrinne, Wépion.

Les pluies tant attendues sont arrivées ; elles ont été bienvenues pour le colza d’hiver qui se développe rapidement et aussi pour assurer une deuxième levée.  En effet, à cause des sols très secs et du manque d’humidité depuis le semis, la germination n’a démarré dans les zones les plus sèches, que tout récemment, grâce aux récentes pluies.

Les stades de développement sont très hétérogènes : de la levée (cotylédons) jusqu’à 6-7 feuilles pour les plus avancés.  Au sein d’un même champ, cette hétérogénéité peut être bien visible.

En plus des pluies, la fraîcheur automnale s’est installée au cours des derniers jours laissant apparaître quelques dégâts de limaces sur colza d’hiver, particulièrement en bordure de champ.

Les grosses altises sont piégées dans la plupart des bassins.  Leur nombre peut varier de 1 à 95, en une semaine.  Plus de 50 grosses altises ont été capturées dans 4 champs (Saint-Gérard, Morville, Stavesoul, Jamiolle).  Le charançon du bourgeon terminal n’a pas encore été capturé jusqu’à présent.

Les morsures d’altises sont présentes dans de nombreuses situations.  Certaines morsures sont déjà anciennes ; sur les plus jeunes plantes, elles peuvent encore pénaliser le développement du colza.  3 champs présentent un nombre élevé de morsures sur cotylédons et jeunes feuilles, avec plus de 8 plantes sur 10 touchées (Chaumont, Saint-Gérard, Pailhe).

Le risque lié aux morsures d’altises reste important pour les colzas qui viennent de lever.  L’attention sera principalement portée sur ces petites plantes.  La diminution des températures pourrait également induire des pontes d’altises et concerner tous les colzas.  La surveillance des altises continue cet automne.

Les plantes de colza de plus de 4 feuilles sont hors de danger vis-à-vis des attaques de limaces.  Par contre, celles-ci peuvent représenter un danger pour les jeunes colzas qui viennent de lever.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP
Michel De Proft, Expert scientifique CRA-W

Le réseau d’observations "ravageurs du colza" du CePiCOP rassemble des observateurs de l’APPO, du CARAH, du CPL-Végémar, du CRA-W, de la DGARNE-Développement, de l’OPA de Ciney et de PROTECT’eau.

Retour avertissement complet