1.3 Fertilisation azotée en escourgeon et en froment d’hiver

Escourgeon

Les escourgeons sont actuellement, dans la plupart des situations, au stade fin-tallage/début redressement (épis à 1cm/BBCH30).

Dans les terres n’ayant pas encore reçues d’azote, les premières faims d’azote commencent à être observées. Dans le cas où vous n’auriez pas encore pu apporter la première fraction d’azote, il est conseillé d’apporter une fraction « tallage + redressement » dès que les terres seront de nouveau accessibles. Le conseil Livre Blanc pour un apport « tallage + redressement » est d’appliquer 100kgN/ha (il ne faut pas dépasser 115kgN/ha).

Pour les escourgeons ayant déjà reçus un apport au tallage, le conseil est d’attendre que la culture atteigne le stade redressement (BBCH30) pour apporter la deuxième fraction. Pour rappel, les fumures conseillées Livre Blanc pour un fractionnement en 3 apports sont les suivantes :

ESCOURGEON variétés lignées

ESCOURGEON variétés hybrides

55 kg N/ha au tallage

25 kg N/ha au tallage

55 kg N/ha au redressement

75 kg N/ha au redressement

50 kg N/ha à la dernière feuille

75 kg N/ha à la dernière feuille

 

Froment d’hiver

La première application d’engrais peut être ou a été effectuée pour les semis. La seconde application ne devra être envisagée que lorsque la culture aura atteint le stade redressement ou épis à 1 cm.

Pour rappel : les fumures de référence 2021 du Livre Blanc céréales sont décrites ci-dessous. De plus, dû à la grande variabilité des disponibilités en azote du sol, il faut tenir compte des correctifs qui sont repris dans vos Livre Blanc Céréales afin d’éviter le gaspillage par sur-fumures accroissant le risque de maladies et de verse.

FROMENT en 3 fractions

FROMENT en deux fractions

60 kg N/ha au tallage

90 kg N/ha au tallage -redressement

60 kg N/ha au redressement

65 kg N/ha à la dernière feuille

95 kg N/ha à la dernière feuille

 

Froment-pois

Pour les semis de froment-pois, les stades de développement pour l’application de la première fumure (40 kgN/ha) ne sont pas encore atteints.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », R. Meurs et R. Blanchard

Retour