3.2) Froment d’hiver : fertilisation azotée et régulateur

Froment d’hiver

En fonction des variétés et des régions agricoles, les semis réalisés durant le mois d’octobre ont atteint le stade « épis à 1 cm ». À ce stade (redressement) et avec des conditions de longueur de jour et de température favorables, il y a lieu de penser à apporter le second apport d’azote (lors d’un schéma en 3 fractions la fumure de référence conseillée est de 60 N, Livre blanc de Février 2020) ou d'appliquer le premier apport en azote (lors d’un schéma en 2 fractions la fumure de référence conseillée est de 90 N, Livre blanc de Février 2020).

Pour cette fertilisation, il ne faut pas oublier de porter une attention particulière à l’état de votre culture, à votre région agricole ainsi qu’au précédent cultural notamment. En effet, comme cela a été illustré lors du dernier Livre Blanc, une forte hétérogénéité des reliquats azotés était présente. Pour rappel, vous pouvez retrouver, les outils de calculs pour adapter vos fertilisations à la parcelle en suivant le lien suivant en suivant ICI.

EnsuiTe, le traitement régulateur peut également être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds. L’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques (température supérieure à 12 degrés pendant plusieurs heures).

Enfin, pour les semis de novembre, le stade fin tallage est présent.

Tableau 1. Valeur du correctif N.PREC selon le précédent cultural et le schéma de fractionnement.

Froment-pois

Pour les semis de froment-pois réalisé début novembre, les stades de développement pour l’application de la première fumure (40 kgN/ha à appliquer au stade tallage-redressement) ne sont pas encore atteints.

 

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Blanchard

Retour