3.2) Froment d’hiver : fertilisation azotée et désherbage

Froment d’hiver

En fonction des variétés et des régions agricoles, les semis réalisés durant le mois de Novembre ont maintenant atteint le stade « épis à 1 cm ». À ce stade (redressement), il y a lieu de penser à apporter le second apport d’azote (lors d’un schéma en 3 fractions la fumure de référence conseillée est de 60 N, Livre blanc de Février 2020) ou d'appliquer le premier apport en azote (lors d’un schéma en 2 fractions la fumure de référence conseillée est de 90 N, Livre blanc de Février 2020).

Ensuite, le traitement régulateur peut également être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds. L’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques (température supérieure à 12 degrés pendant plusieurs heures).

Froment-pois

Pour les semis de froment-pois réalisé début novembre, les stades de développement pour l’application de la première fumure sont atteints (stade tallage-redressement). Le premier apport (40 kgN/ha) peut donc être appliqué. Il n’est pas nécessaire d’apporter plus d’engrais car l’association du froment d’hiver et du pois protéagineux d’hiver permet aux froments de profiter des nodosités du pois qui apporteront également de l’azote aux froments.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Blanchard

Retour