Diversifier les cultures grâce aux protéagineux d’hiver - Conseils avant les semis

La date idéale de semis du pois protéagineux d’hiver et de la féverole d’hiver se situe entre le 25 octobre et le 10 novembre. Des semis plus tardifs sont également possible. Les semis plus précoces sont à éviter car les cultures plus développées sont plus sensibles au gel hivernal.

Le pois protéagineux d’hiver peut supporter des températures jusqu’à -15°C tandis que la féverole d’hiver les supporte jusqu’à -5° C, sans couverture neigeuse.

En pur, le pois protéagineux d’hiver se sème à une densité de 80 graines/m², identique à celle du pois protéagineux de printemps. En mélange avec le froment d’hiver, il faut réduire la densité de moitié, c’est-à-dire 40 graines/m².

La féverole d’hiver se sème à une densité de 25 à 35 graines/m², inférieure à celle de féverole de printemps. La profondeur de semis sera de 7 à 8 cm pour éviter les dégâts d’oiseaux.

Suite à la sécheresse de 2020, les poids de 1000 grains (PMG) des semences peuvent être très variables en pois protéagineux et en féverole. Il est important de vérifier le PMG de chaque lot avant le semis.

Les variétés de pois protéagineux d’hiver disponibles en Belgique cet automne sont :

  • À grains jaunes : BALLTRAP, CURLING, ESCRIME, FLOKON et FRESNEL
  • À grains verts : AVIRON

Les variétés de féverole d’hiver disponibles cet automne sont : AUGUSTA, AXEL, HIVERNA, NEBRASKA, TUNDRA et WIZARD.

Dans le cas de semis pour le verdissement (SIE), les semences ne peuvent être désinfectées.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP

Retour