PUCERONS JNOV : surveiller les semis précoces

On le sait depuis longtemps, plus une céréale d’hiver lève tôt, plus elle est exposée à l’infestation par les pucerons vecteurs de jaunisse nanisante. Cet automne, ceci se vérifie une nouvelle fois.

La majorité des 15 champs du réseau d’observation sont actuellement au stade 1 à 2 feuilles. Dans ces champs, l’infestation est nulle ou quasi nulle, puisque depuis leur levée, les vols de pucerons ont été contrariés par le vent et la pluie.  Les champs semés plus tôt et actuellement au stade 3 feuilles-début tallage peuvent compter jusqu’à 10 % des plantes porteuses de pucerons. Certains de ces champs ont été traités.

Les analyses virologiques de la semaine écoulée sont cohérentes avec les précédentes : environ 5 % de pucerons sont porteurs du virus.

Les champs semés tôt devront être surveillés attentivement au cours des semaines à venir. Nulle part il n’y a urgence à intervenir.

 Coordination scientifique : Groupe « ravageurs », M. De Proft, G. Jacquemin

Retour