Jaunisse nanisante de l’orge : vers quel genre d’automne ?

Plusieurs éléments donnent à penser que cet automne ne verra vraisemblablement pas une forte pression de jaunisse nanisante : l’anéantissement des populations de pucerons et la rareté des symptômes de jaunisse dans les céréales en fin d’hiver, la rareté des pucerons dans les céréales en cours de saison, la rareté actuelle des pucerons dans les maïs, et la précocité des récoltes de maïs. Ce dernier élément, en provoquant un vide des plantes hôtes principales (céréales et maïs) dans les campagnes, devrait entraîner une rupture importante dans le cycle du virus de la jaunisse nanisante.

Les observations, les analyses et les avertissements se feront néanmoins avec la même attention qu’à l’habitude, l’éventualité de vols de pucerons d’origine lointaine n’étant jamais exclue.

Interdiction de l’utilisation de produits contenant des néonicotinoïdes

En Wallonie, l’utilisation de semences de céréales traitées avec des insecticides néonicotinoïdes n’est plus autorisée depuis le 1er juin 2018. Il s’agit de l’ARGENTO (9855P/B), du GAUCHO DUO (10399P/B) et du NUPRID 600 FS (10477P/B).

Le CADCO n’a jamais recommandé l’utilisation de semences traitées avec ces produits. En effet, leur coût était élevé, et des alternatives fiables existent depuis longtemps :

- pulvérisations éventuelles d’insecticides pyréthrinoïdes sur base des observations et avertissements du CADCO.

- utilisation de variétés tolérantes au virus : Rafaela ou Domino.

Coordination  scientifique : Groupe « ravageurs », S. Chavalle, G. Jacquemin et M. De Proft

Retour