CePiCOP - Actualité - céréales du 07 Avril 2020 (C08)

Envoyé le 06/04/2020

Escourgeon

Stades : : Les 16 parcelles d’escourgeons sont majoritairement au stade du premier nœud (BBCH31). Certaines parcelles atteignent déjà le stade 2ième nœud (BBCH32) mais d’autres sont encore à l’épi 1cm (BBCH30).

Maladies : L’helminthosporiose et la rhynchosporiose sont observées sur plusieurs parcelles. La rouille naine ou l’oïdium n’ont pas évoluée depuis la semaine dernière. Une sortie en champs pour visualiser votre situation est vivement conseillée à ce stade si vous envisagiez un traitement dans les prochains jours !

Fertilisation : /

Régulateur : /

Désherbage : /

Ravageurs : /

Froment

Stades : Les 31 parcelles de froments observées dans le réseau sont au stade fin tallage (BBCH29) ou épi 1cm (BBCH30) et quelques-unes atteignent même parfois le stade 1ièr nœud (BBCH31). 

Maladies : La septoriose est présente mais une attention devra être portée la semaine prochaine pour les parcelles les plus précoces qui atteindront le stade clef pour cette maladie qui le 2ième nœud (BBCH32). Aucun foyer actif de rouille jaune n’a été mentionné pour le moment.

Fertilisation : il y a lieu de penser à apporter le second apport d’azote ou d'appliquer le premier apport en azote pour les semis d’octobre puisque le stade redressement est atteint. Cependant pour les semis de novembre, le stade fin tallage est toujours présent.

Régulateur : L’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques. De plus, le traitement régulateur peut être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds.

Désherbage : /

Ravageurs : /

Pression des principales maladies foliaires sur escourgeon

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

(16 parcelles observées avec semis allant du 28/09/19 au 24/10/19: Verity, Quadriga, LG Zebra, Coccinel, Jettoo, Hedwig, KWS Tonic, Rafaela,Tektoo)

L’oïdium est observé dans 11 des 13 parcelles du réseau. Dans le Hainaut: 5 à 35% des F-2 sont touchées en fonction des variétés. Dans la région de Liège, cette maladie a été observée sur seulement 5% des F-2. Dans les parcelles du Namurois, elle est dans le fond de végétation et dans celle du Brabant-wallon, jusqu’à 60% des F-2 présentent des feutrages blancs.

Stade clefs : 30-49

Des pustules de rouille naine sont visibles dans toutes les parcelles. Dans le Hainaut, à Ath et Mainvaut : jusqu’à 55% des F-2 présentent des pustules. Dans la région de Liège, cette maladie a été observée sur 40% des F-2 également. Elle a été aussi observée dans les parcelles à Lonzée en faible proportion cette fois et à Chaumont-Gistoux avec jusqu’à 20% des F-2.

 

Stade clefs : 31-51

 

Lhelminthosporiose est observée sur 7 des 16 parcelles du réseau. Dans ces parcelles, elle est visible sur maximum 40% des F-3 dans le Hainaut et 10% des F-1 dans le Namurois et 5% des F-2 vers Liège mais la surface foliaire touchée reste faible dans tous les cas.

 

Stade clefs : 31-51

La rhynchosporiose est observée dans 11 des 16 parcelles. La proportion de plantes touchées est variable : quelques lésions sur 5% des F-2 dans le Namurois, jusqu’à 15% des F-2 du coté de Liège. Des proportions plus importantes (jusqu’à 10% des F-1 pour les variétés les plus sensibles à cette maladie) sont observées dans le Hainaut et vers Chaumont-Gistoux.

 

Stade clefs : 31-51

 

Figure 1: Stades phénologiques des céréales. En vert, les feuilles visibles ; en gris, les feuilles à venir

Recommandations :

Pour lutter contre les maladies fongiques de l’escourgeon, un traitement unique au stade dernière feuille étalée (BBCH 39) est la solution généralement la plus adaptée.  Pour les parcelles ayant atteint le stade 2ième nœud (BBCH 32), un traitement peut néanmoins être envisagé si la variété emblavée est fortement sensible à une maladie présente dans le champ. Comme mentionné dans l’édition de février 2020 (page 5/68) il est conseillé de privilégier un fongicide à base de triazole ou de cyprodinil voire une strobilurine en mélange avec un triazole pour le traitement de montaison. En présence faible de maladies et/ou de marché défavorable, on pourrait se contenter d’une dose réduite de fongicide à ce stade.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A. Nysten

[1] Avis CADCO Maladies en ESCOURGEON 2019 https://www.cadcoasbl.be/p03_archives/avert2019/cadco2019-05.pdf ou la page « maladies » du Livre Blanc des Céréales http://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/.

 

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

Semis du 22 octobre au 20 novembre 2018

Variétés observées ce 6 avril 2020 : GLEAM, KWS SALIX, KWS SMART, BERGAMO, ARMINIUS, BENNINGTON, GRAHAM, KWS TALENT, CHEVIGNON, RELFECTION, RGT SACRAMENTO, WINNER

La Septoriose est observée sur l’ensemble des parcelles du réseau principalement sur les variétés sensibles. Elle est présente à des pourcentages très variables selon les régions et semble plus observée du côté du Hainaut avec des lésions sur les F-1 et maximum sur les F-2 dans les autres régions. Les conditions climatiques sèches ne vont pas favoriser de nouvelles infections sur les étages supérieurs actuels. C’est le stade « 2ième nœud » (BBCH32) qui est le stade clef pour évaluer de l’intérêt d’un traitement contre cette maladie en froment, et la surveillance des parcelles à ce stade est donc fortement conseillée. La combinaison d’une variété tolérante et les observations au champ peuvent permettre de s’affranchir d’un premier traitement au stade 32 et de ne réaliser que le traitement primordial au stade « dernière feuille » (BBCH39).

 

Recommandations :

Les conditions actuelles permettent d’écarter l’idée d’un quelconque traitement en froment cette semaine. Les froments sont encore majoritairement au stade épi 1 cm ou 1er nœud.  La pression des maladies est faible et ne devrait pas trop évoluer vu les conditions climatiques estivales et plutôt sèches annoncées. Ces conditions permettent de ne pas envisager de traitement. Au stade 31, un traitement peut parfois être envisagé contre la rouille jaune uniquement dans les parcelles emblavées avec une variété très sensible à cette maladie et qui présentent des foyers actifs de rouille jaune. Ce cas de figure ne nous a pas encore été mentionné actuellement.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A. Nysten

[1] Avis CADCO maladies du FROMENT 2019 https://www.cadcoasbl.be/p03_archives/avert2019/cadco2019-06.pdf ou la page « maladies » du Livre Blanc des Céréales http://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/.

Froment d’hiver

En fonction des variétés et des régions agricoles, les semis réalisés durant le mois d’octobre ont atteint le stade « épis à 1 cm ». À ce stade (redressement) et avec des conditions de longueur de jour et de température favorables, il y a lieu de penser à apporter le second apport d’azote (lors d’un schéma en 3 fractions la fumure de référence conseillée est de 60 N, Livre blanc de Février 2020) ou d'appliquer le premier apport en azote (lors d’un schéma en 2 fractions la fumure de référence conseillée est de 90 N, Livre blanc de Février 2020).

Pour cette fertilisation, il ne faut pas oublier de porter une attention particulière à l’état de votre culture, à votre région agricole ainsi qu’au précédent cultural notamment. En effet, comme cela a été illustré lors du dernier Livre Blanc, une forte hétérogénéité des reliquats azotés était présente. Pour rappel, vous pouvez retrouver, les outils de calculs pour adapter vos fertilisations à la parcelle en suivant le lien suivant en suivant ICI.

EnsuiTe, le traitement régulateur peut également être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds. L’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques (température supérieure à 12 degrés pendant plusieurs heures).

Enfin, pour les semis de novembre, le stade fin tallage est présent.

Tableau 1. Valeur du correctif N.PREC selon le précédent cultural et le schéma de fractionnement.

Froment-pois

Pour les semis de froment-pois réalisé début novembre, les stades de développement pour l’application de la première fumure (40 kgN/ha à appliquer au stade tallage-redressement) ne sont pas encore atteints.

 

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Blanchard

Merci pour vos premiers retours de ces deux dernières semaines et nous revenons vers vous une dernière fois afin de demander votre participation à cette enquête (anonyme).

Vous cultivez du froment ou de l’escourgeon en système conventionnel ou biologique ? Vos choix variétaux nous intéressent ! Dans le cadre de nos avertissements, l’équipe CePiCOP aimerait connaitre les variétés les plus emblavées en Wallonie afin d’être au plus proche du terrain et de vos cultures. En effet, en fonction de vos cultures et des variétés présentes dans vos champs, nous pouvons adapter nos observations et donc nos avertissements.

C'est pourquoi, nous vous invitons à prendre 5 min de votre temps afin de répondre à ce rapide questionnaire. Merci d'avance pour votre participation et bonne semaine à tous !

Actuellement, deux OAD en céréales peuvent être retrouvés sur AGROMET.be : Céciblé et Phénoblé.                                        

En parallèle, un troisième OAD a été mis en ligne sur ProCulture (www.proculture.be).

Qu'est-ce que ProCulture?

ProCulture est un outil interactif d’aide à la décision destiné à optimiser le positionnement des traitements fongicides afin de lutter contre la septoriose. Sur base des coordonnées spatiales de la parcelle, de la date de semis et des données météorologiques du réseau de stations agrométéorologiques en Wallonie de l’asbl Pameseb, le risque de septoriose est évalué sur base d’un modèle épidémiologique ProCulture. Ce modèle était déjà utilisé dans le cadre des avertissements CePiCOP par le groupe « maladies » et il est mis à disposition de tous.

L’outil est gratuit et ouvert à tous. Comme pour Céciblé et Phénoblé, la nouvelle plateforme interactive ProCulture est encore jeune mais peut fournir une aide au secteur.

Contact :  Julie Mertens – Tel : 0476/254.255 - Email : cliniquedesplantes@uclouvain.be

Comment l'utiliser ?

  1. Se connecter sur le site et créer un compte ;
  2. Localiser spatialement la parcelle et disposer ainsi des données Pameseb les plus pertinentes ;
  3. Déterminer la date de semis en fonction de la parcelle ;
  4. Lancer une nouvelle simulation :
    1. Évaluation du stade phénologique du froment ;
    2. Évaluation du pourcentage d’infection foliaire causé par la septoriose.

Coordination scientifique : Groupe « ProCulture – OAD Septoriose » A. Legrève, J. Mertens

Coordonnateur CePiCOP : X. Bertel (0468/38.39.72), visitez notre site : https://centrespilotes.be

Le prochain avis est prévu pour le 14 avril 2020

Réalisés grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl. 

Cet avis ne peut être diffusé sans l’accord du CePiCOP

 


Réalisé grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl.