CePiCOP - Colza - 20/04/2021: Démarrage lent de la floraison

Envoyé le 20/04/2021

photo Les variétés les plus précoces démarrent leur floraison. Pour les variétés plus tardives, il est important de vérifier la présence de méligèthes. Une fois la floraison bien engagée, il faudra penser au fongicide contre le sclérotinia qui se positionne juste avant la chute des premiers pétales. Les abeilles commencent à visiter les fleurs de colza, lorsque le soleil est présent et que les températures sont bonnes. Tout traitement doit être réalisé en dehors des heures de butinage . (En illustration: une variété précoce et une variété tardive de colza d'hiver dans l'essai variétal à Dinant)

Au cours de la semaine écoulée, les températures basses aussi bien en journée que la nuit (gel nocturne) ont peu fait évoluer la culture de colza d’hiver.

La coloration jaune des champs de colza d’hiver commence à se remarquer.  Il s’agit des variétés de colza les plus précoces qui démarrent leur floraison.  Les variétés les plus tardives ne présentent pas encore de fleurs ouvertes, même si la taille est comparable. 

Les irrégularités de stades au sein de certaines parcelles de colza d’hiver sont bien marquées, en conséquence des conditions très sèches à l’implantation et de la présence éventuelle de larves d’altises.

Les principaux insectes capturés dans les pièges sont les méligèthes, en nombre très variable selon les champs (de 5 à 238 adultes en une semaine).

Au niveau des plantes, on trouve toujours des méligèthes, également dans des proportions très variables.  Dans 6 champs de colza sur 34 suivis ce lundi dans le cadre du réseau, il y avait plus de 8 méligèthes par plante.  Dans les autres champs, le nombre de méligèthes était plus réduit.

Lorsque la floraison du colza est bien engagée, le risque de dégâts liés aux méligèthes diminue rapidement.  Cependant, les prévisions météo pour les prochains jours indiquent des températures faibles pour la saison.  Par conséquent, le début de la floraison sera lent ou n’aura pas encore démarré.  Dans ce cas, il faudra tenir compte du seuil de traitement de 7-8 méligèthes par plante en moyenne (soit 280 à 320 méligèthes pour 40 plantes) si le colza est en bon état.  Si le colza est faible, le seuil est de 2-3 méligèthes par plante (80 à 120 méligèthes pour 40 plantes).

La protection fongicide préventive contre le sclérotinia est à positionner avant la chute des premiers pétales, au début de la floraison.  Elle sera appliquée à des dates différentes pour tenir compte de la précocité ou tardivité de la floraison liée aux variétés de colza d’hiver.  Dans les champs de colza qui ne sont pas encore en fleurs actuellement, il est encore trop tôt pour appliquer un fongicide.  Dans les autres situations, il sera à envisager dans les prochains jours.

Les abeilles commencent à visiter les fleurs de colza, lorsque le soleil est présent et que les températures sont bonnes.  Tout traitement doit être réalisé en dehors des heures de butinage des abeilles.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP - Michel De Proft, Expert scientifique CRA-W


Les données d’observation sont issues d’un réseau rassemblant des observateurs du CePiCOP, du CARAH, du CPL-Végémar, du CRA-W, du Parc Naturel de Burdinale Mehaigne et de Protect’Eau