CePiCOP - Colza - 11/05/2021: La culture profite de températures plus douces pour fleurir !

Envoyé le 11/05/2021

photo
Si la hausse des températures s'est bien confirmée, les précipitations annoncées ont été en-dessous des attentes. Le colza a bénéficié des meilleures températures pour exprimer pleinement sa floraison pour le bonheur des pollinisateurs. Côté ravageurs, les charançons des siliques poursuivent leur progression, sans jamais dépasser pour le moment le seuil d'intervention.

Les avertissements en colza sont un service proposé aux personnes du monde agricole. Ceux-ci sont réalisés début de la semaine et envoyés chaque mardi en début d’après-midi (pendant des périodes pertinentes). Ce service est gratuit. De plus, des avertissements en céréales sont également réalisés en suivant ces mêmes conditions.

Pour en bénéficier vous pouvez vous inscrire sur le site https://centrespilotes.be/accounts/signup/

Le retour annoncé de meilleures températures s’est confirmé depuis quelques jours, aussi bien en journée que la nuit.  Par contre, la pluie annoncée n’est arrivée qu’en trop faible quantité.

Le colza d’hiver est actuellement à la floraison quelles que soient les variétés.  Si le colza ne fleurit pas encore, il faut en chercher la raison (dégâts dus aux insectes d’automne et/ou de printemps, présence de galeries dans les tiges, tiges creuses, boutons avortés, mauvais enracinement, mauvaise alimentation…).

Les insectes pollinisateurs profitent enfin des meilleures conditions météo pour butiner les fleurs de colza.

Côté insectes ravageurs, les méligèthes sont encore présents mais sont moins nombreux (en moyenne, moins d’un méligèthe par plante).  Ils ne représentent plus de danger dans une culture en fleurs.

Déjà repérés précédemment, les charançons des siliques ont été observés ce lundi 10 mai, dans 18 champs sur 27 suivis dans le cadre du réseau.  Leur nombre est resté relativement limité malgré la veille qui a connu des températures estivales (25°C).  La situation a peu évolué par rapport à la semaine précédente : entre 1 et 12 charançons des siliques pour 40 plantes, bien en-dessous du seuil de traitement qui est de 20 charançons pour 40 plantes (soit 1 charançon pour 2 plantes). 

L’observation des charançons des siliques se fait préférentiellement sur le sommet des plantes de colza, même si le piège jaune les attire encore (on a retrouvé de 1 à 8 individus dans 13 bassins sur 27).

 

La surveillance des charançons des siliques se poursuit pendant toute la floraison qui aura lieu cette année, au mois de mai.

La réussite de la fécondation sera jugée en fin de floraison.  Il est encore trop tôt pour estimer le potentiel de rendement de la culture de colza d’hiver en 2021.

 

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP

 


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
CARAH CPL Végémar CRA-W CePiCOP PN Burdinale-Mehaigne PROTECT'EAU Wallonie