CePiCOP - Céréales - 11/05/2021: Suivi des cultures

Envoyé le 11/05/2021

photo
Pour l'avertissement de ce mardi, les sujets suivants sont évoqués: la protection des cultures ainsi que les stades phénologiques et la fertilisation azotée en escourgeon et en froment d'hiver. Des recommandations concernant les céréales de printemps sont également consultables à la fin de cet avertissement.

Escourgeon

Stades : Les parcelles d’escourgeon du réseau ont toutes dépassé le stade BBCH39. Il s’agit de la dernière observation des parcelles d’escourgeon. Du côté d’Ath, certaines parcelles sont déjà au stade « sortie des barbes » (BBCH49). 

Maladies : La période s’étalant entre le stade de « dernière feuille étalée » (BBCH39) et le stade « sortie des barbes » (BBCH49) est l’intervalle pivot pour la protection fongicide de l’escourgeon. Les conditions assez fraiches pour la saison ont, jusqu’à présent, favorisé la présence de rhynchosporiose. Les températures légèrement plus élevées risquent dorénavant de favoriser la présence d’helminthosporiose

Fertilisation La dernière fraction azotée (au stade BBCH39) peut être appliquée, si cela n’a pas été fait.

Régulateur : Le régulateur de croissance s’applique généralement en même temps que le traitement fongicide (BBCH39). Avec le froid de ce mois d’avril 2021, certaines parcelles comportent des plantes qui sont déjà très petites et il n’est pas toujours nécessaire de les réguler. 

Froment

Stades : Pour les 24 parcelles de froment observées dans le réseau, sept sont au stade 1er nœud (BBCH31), quinze au stade 2ème nœud (BBCH32) et deux, du côté d’Ath, sont au stade dernière feuille « pointante » (BBCH37). 

Maladies : La septoriose est présente sur la totalité des parcelles observées. Elle est présente dans les étages foliaires inférieurs. Des foyers de rouille jaune ont été détectés. 

Régulateur : L’application d’un régulateur peut encore être envisagée pour les semis du mois de novembre n’ayant pas encore atteint le stade 2ème nœud (BBCH 32). Pour réaliser ce traitement, privilégier une application par temps poussant.

Cultures de printemps

Stades : Les parcelles observées dans le réseau sont au stade fin tallage (BBCH29) - début redressement (BBCH30) pour les orges et pour les avoines. Certaines parcelles d’orges se trouvent au stade 1ier nœud (BBCH31).

Fertilisation : Un deuxième apport en avoine ou en orge (si cela est nécessaire) sera apporté au stade du redressement (BBCH30). Certaines parcelles peuvent donc recevoir cet apport. 

Symptômes et stades clefs de traitement

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau de parcelles non-traitées CePiCOP (Variétés observées le 10 mai 2021 : LG Zebra, Coccinel, KWS Tonic, Tektoo KWS Dorset, KWS Orbit, SY Kingston), Rafaela, Esprit 

Date de semis : 29/09/20 au 16/10/20

 

Des pustules de rouille naine sont observées sur toutes les parcelles du réseau et parfois déjà visibles sur la F2 à une fréquence allant de 5 à 30%. C’est notamment le cas à Pailhe, à Ath et à Lonzée. Dans les autres cas, elle est visible en F3 et F4 parfois sur toutes les plantules.  Le pourcentage foliaire touché est, dans tous les cas, faible. 

Lhelminthosporiose est observée sur quelques parcelles et en F3 uniquement à une fréquence relativement faible (moins de 15%). La surface foliaire touchée est très faible (moins de 1%). 

 

La rhynchosporiose est présente sur la quasi-totalité des parcelles observées. Du côté de Pailhe, elle est observée en F2 sur 15% des plantules. Sur les autres parcelles, elle est généralement observée en F3 (entre 5 et 80% des plantules) et/ou en F4 (jusqu’à 95% des plantules). Du côté de Lonzée, le pourcentage de surface foliaire touché dépasse les 20% de la F4. Pour les autres parcelles, ce pourcentage reste en-dessous des 10%.

 Recommandations :

Les parcelles ont toutes dépassé le stade dernière feuille (BBCH39). C’est au stade 39 que la protection complète de l’escourgeon contre les maladies fongiques est pratiquée. Un traitement fongicide à base de strobilurine et triazole ou de SDHI et triazole (et/ou strobilurine) est conseillé pour effectuer cette protection fongicide complète. Dans les 2 cas, l’ajout d’un multi-sites est préconisé. Cette année encore le mancozèbe pourra être utilisé dans les escourgeons mais il faudra d’ores et déjà se pencher vers d’autres solutions d’avenir telles que le mefentrifluconazole (Livre blanc des céréales 2021). Pour les parcelles qui auraient été traitées en début de montaison, un délai de trois semaines avant l’application du deuxième traitement doit être respecté.

Les observations des maladies en escourgeon dans le réseau CePiCOP sont terminées pour cette saison.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

[1] La page « maladies » des escourgeons du Livre Blanc des Céréales https://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/maladies-escourgeon/ 

 

Figure 1: Stades phénologiques des céréales. En vert, les feuilles visibles ; en gris, les feuilles à venir

Pression des principales maladies foliaires (sur les derniers étages foliaires visibles pour le moment). Les observations sont réalisées sur des étages foliaires supérieurs et exprimées en F-1, F-2, F-3 (F-1 étant la première feuille déployée en partant de l’apex).

Evolution des stades en pourcentages sur les parcelles de froment observées (dans le réseau CePiCOP)

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

Variétés observées ce 10 mai 2021 : GLEAM, KWS DORSET, KWS SMART, LG SKYSCRAPER, WINNER

Date de semis :  du 19/10 au 18/11/2020

La septoriose est présente sur toutes les parcelles. Elle est observée en F3 sur une parcelle ayant déjà atteint le stade 37. Sur les autres parcelles, elle est présente dans les étages foliaires inférieures et ce, entre 5 et 25% des F-2 (sur 16 parcelles) et jusqu’à 100% des F-3.  

Rouille jaune : Les conditions météorologiques de ces derniers jours (temps froid et humide) ont favorisé la présence de la rouille jaune. 

Celle-ci est observée sur 6 des 24 parcelles du réseau : à Chaumont-Gistoux, Ellignies-Sainte-Anne, Fontaine Valmont et Gesves. Jusqu’à 20% des F-3 et 5% des F-2 sont touchées. Le taux de recouvrement foliaire reste très faible (moins de 10%). Il est conseillé de surveiller vos parcelles. 

 

Des tâches d’oïdium sont observées sur 3 parcelles du réseau (à Bombaye et à Rouloux) avec une fréquence ne dépassant pas les 10% des F-3. 

 

Recommandations : 

Les conditions météorologiques de cette semaine risquent encore de favoriser la dispersion des champignons, de la septoriose et la rouille jaune notamment. La rouille jaune est signalée à plusieurs endroits sur des variétés sensibles. Il convient de vérifier à quel stade phénologique votre parcelle se situe ainsi que la pression en maladies dans celle-ci afin d’y adapter la protection.

  • Pour les quelques parcelles encore au stade 31, seule la présence de foyers actifs de rouille jaune sur une variété sensible peut amener à envisager un traitement. Dans ce cas, une dose réduite de triazole (1/2 suffit) peut être privilégiée.
  • Pour les parcelles au stade 32, un traitement est envisageable si une présence significative de symptômes de rouille jaune (plus de 10% des plantes) est observée sur une variété peu tolérante. Un traitement au stade 32 peut aussi être envisagé sur une variété très peu tolérante à la septoriose si plus de 20% des F-2 présentent des symptômes de cette maladie. Dans les parcelles où la rouille jaune est absente ou ne nécessite pas d’intervenir, et où la pression des autres maladies est faible, le traitement sera postposé au stade dernière feuille étalée (BBCH39). 
  • Pour décider d’une stratégie de protection fongicide, il est préférable d’effectuer le bilan des risques sanitaires encourus par la culture et de classer les pathogènes par ordre d’importance.  Le nombre de traitements et leur positionnement seront fonction des pathogènes les plus importants.  Si plusieurs possibilités se présentent, le choix s’orientera alors pour lutter également contre les pathogènes secondaires.
  • D’une manière générale, l’ensemble des maladies peut être contrôlé par une ou deux applications de fongicide.  Si la rentabilité économique d’un seul traitement bien positionné est très souvent avérée, celle des doubles applications « à doses pleines » l’est moins fréquemment.

Trois types de schéma de protection ou types de programmes fongicides pour contrôler la septoriose :

  • Le double traitement aux stades 2e nœud et épiaison (32//55)
  • Le traitement unique au stade dernière feuille (39)
  • Le double traitement aux stades dernière feuille et floraison (39//65)

À partir du stade 30-31 et pour chaque stade clé suivant, vous trouverez un diagramme décisionnel adapté à la situation (https://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/lutte-contre-les-maladies-en-froment/) mais également une description des programmes fongicides conseillés contre la septoriose (Livre Blanc, Edition Février 2021, 5/45). 

ProCulture (www.proculture.be), l’outil d’aide à la décision développé par l’unité de phytopathologie de l’UCLouvain à Louvain-la-Neuve,  vous aide à optimiser le positionnement des traitements fongicides contre la septoriose du blé.

Comment ? Proculture utilise des données météorologiques pour évaluer les risques de septoriose sur les cultures.

N’oubliez pas d’enregistrer vos parcelles afin de bénéficier des conseils de traitements à partir du stade 32. 

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

 

Les froments ont pu bénéficier du retour des températures printanières pour reprendre leur croissance.  

Les froments semés au mois d’octobre ont maintenant atteint le stade 2ème nœud (BBCH32), les parcelles les plus avancées atteignent le stade dernière feuille « pointante » (BBCH37). Ces parcelles ne nécessitent aucune intervention pour le moment.  

En fonction des variétés et des régions agricoles, les froments semés au mois de novembre sont au stade 1er nœud (BBCH31) ou au stade 2ème nœud (BBCH32). Si ce n’est pas encore fait, le traitement régulateur peut encore être appliqué sur les semis les plus tardifs. Pour rappel, l’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques (température supérieure à 12 degrés pendant plusieurs heures).   

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Van der Verren et B. Dumont

Orge de printemps 

Les orges semées à Ath le 8 mars sont au stade « 1ier nœud » (BBCH31). Les orges semées à Lonzée (le 2 mars) ou encore à Liernu sont au stade « début redressement » (BBCH30). Les semis de fin mars sont au stade « plein tallage ».

Quelques symptômes d’helminthosporiose apparaissent sur les parcelles à Ath mais les lésions sont très faibles. Des criocères (lémas) sont visibles et leurs morsures bien que visibles ne sont pas préjudiciables à ce stade. Ce sont les dernières feuilles qui doivent être protégées. Les pontes sont assez étalées dans le temps (plusieurs semaines) et intervenir tôt ne protège pas de nouvelles pontes sur le haut des plantes.

Pour les parcelles ayant atteint le stade BBCH30, une deuxième application de fumure peut être appliquée si la culture parait carencée, notre recommandation est d’appliquer entre 20 et 40 kg N/ha. Dans le cas de l’orge brassicole et où les reliquats azotés de la parcelle sont élevés, il est recommandé de ne pas appliquer cette deuxième fraction afin de ne pas dépasser la teneur en protéine maximale autorisée.

Avoine de printemps 

Les parcelles d’avoine présentes sur le site de Lonzée sont au stade « redressement » (BBCH30). La deuxième fraction d’azote peut donc être appliquée sur les avoines ayant atteint ce stade. La fumure conseillée est de : 

  • 80-100 unités fractionnées en deux applications : 1/3 au tallage, 2/3 au redressement 
  • En région froide, 120 unités fractionnées en deux applications : 1/3 au tallage, 2/3 au redressement

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Dumont et Alice Nysten

26 mai 2021 : [Assemblée sectorielle] Grandes cultures et Pommes de terreLe Collège des Producteurs, ses services opérationnels et ses producteurs représentants ont le plaisir de vous inviter à leur 14ème assemblée sectorielle Grandes Cultures et Pommes de terre, sous le format vidéoconférence. Plus d’infos et inscription sur http://filagri.be/actualites/assemblee-sectorielle-grandes-cultures-et-pommes-de-terre-26-mai/ 

Les avertissements en céréales sont un service proposé aux personnes du monde agricole. Ceux-ci sont réalisés début de la semaine et envoyés chaque mardi en début d’après-midi (pendant des périodes pertinentes). Ce service est gratuit. De plus, des avertissements en colza sont également réalisés en suivant ces mêmes conditions.

Pour en bénéficier vous pouvez vous inscrire sur le site https://centrespilotes.be/accounts/signup/


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie