CePiCOP asbl Colza 18.05.2021

CePiCOP asbl
La pluie tant attendue a enfin fait son grand retour sur un colza encore en pleine floraison. Les siliques se développent, les plus avancées sont bosselées. Les charançons des siliques sont toujours observés mais leur nombre reste faible dans les parcelles du réseau, sans doute à cause des températures trop faibles de ce mois de mai. Si cela n'a pas encore été fait, ne pas oublier la protection fongicide contre le sclérotinia, maladie transmise via les pétales infectés pendant la floraison.
Avertissement
Communication
Événement

Les conditions climatiques ont changé avec l’arrivée d’averses plus ou moins intenses depuis quelques jours.  Ces précipitations attendues depuis longtemps, seront profitables à la culture de colza d’hiver, car on craint la sécheresse avec le stress hydrique pour les plantes et la répercussion sur la formation des graines et le rendement final à la récolte.

Les températures restent cependant très fraîches, sous les normales saisonnières.  Il n’y a plus de gel nocturne.

Le colza d’hiver poursuit sa floraison et les siliques vertes se développent. Les siliques les plus avancées sont bosselées.

La fin de la floraison du colza d’hiver sera tardive cette année, au vu des températures fraîches annoncées jusque fin mai.

Côté insectes ravageurs, les méligèthes sans danger pour la culture en floraison, sont toujours observés.  Les charançons des siliques sont aussi présents, en nombre restreint.  Dans le cadre du réseau d’observations, les comptages de ce lundi 17 mai pluvieux, indiquent que leur nombre varie entre 1 et 12 pour 40 plantes, bien en-dessous du seuil de traitement qui est de 20 charançons des siliques pour 40 plantes (soit 1 charançon pour 2 plantes). Il y a fort à parier qu’il n’y aura pas de vol de charançons des siliques si les températures restent faibles.

La protection contre la principale maladie, le sclérotinia, est importante en colza d’hiver, car elle se transmet via les pétales infectés pendant la floraison.  Seule une protection préventive avec un fongicide est efficace car il n’existe actuellement aucun produit curatif ni variété résistante au sclérotinia.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP

Le Centre Pilote Céréales et Oléo-protéagineux CePiCOP est une asbl qui œuvre pour le développement et la vulgarisation des techniques liées à la culture des céréales, des oléagineux et des protéagineux en Wallonie. Reconnu comme Centre Pilote par la Région Wallonne, le CePiCOP encadre et conseille les agriculteurs sur le plan technique et économique.      

Pour mener à bien ses différentes missions, le CePiCOP travaille en partenariat avec d’autres institutions comme Gembloux Agro-Bio Tech, le CORDER, le CRA-W, le CARAH, le CPL Végémar, l’OPA de Ciney. De plus, vous pouvez les retrouver sur notre site centre pilote https://centrespilotes.be/cp/cepicop/about/presentation/

Pour nous contacter : 

Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page Facebook !


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
CARAH CPL Végémar CRA-W CePiCOP PN Burdinale-Mehaigne PROTECT'EAU Wallonie