Colza, situation au 01 mai 2018 (C08)

Envoyé le 30/04/2018

Alors que le colza devrait connaître à cette époque une floraison nous offrant de belles surfaces bien jaunes, la situation est très contrastée cette année.

En effet, à côté de champs dont la floraison se déroule normalement, de nombreux champs connaissent d’importantes difficultés au niveau de la formation des fleurs et des siliques qui contiendront les futures graines de colza.  Les différents stress subis par le colza (gels tardifs en mars 2018, arrivée massive de méligèthes, vague de chaleur intense en avril,…) ont des conséquences sur la fertilité de la plante et, sans doute, sur le rendement final de la culture.

Le retour de températures conformes aux normales saisonnières et les pluies récentes devraient permettre au colza de former des siliques, au fur et à mesure de la fécondation des fleurs.  Si tel n’est pas le cas, si le taux de boutons floraux avortés est important et que des signes d’amélioration ne sont pas constatés à la fin de la première semaine du mois de mai, il est conseillé de faire constater les dégâts par la Commission de constat des dégâts, avant un éventuel retournement de la culture.

La culture de colza d’hiver nous a souvent étonnés de son potentiel de récupération.  Cette situation inédite nous apportera encore de nouveaux enseignements liés aux brusques variations climatiques et à ses conséquences sur les cultures.

Christine Cartrysse, APPO, Centre Pilote CePiCOP

                                                               Michel De Proft, Expert scientifique CRA-W


Réalisé grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl.