CePiCOP asbl Céréales 14.01.2018

Avertissement
Communication
Événement

Bien que les observations de ce lundi 23 octobre révèlent la présence de pucerons ailés dans les champs non traités du réseau, l’infestation n’a guère évolué et si situe entre 1 et 14% des plantes. Les champs les plus infestés sont les suivants : Jandrain (14%), Mortroux (14%), Pailhe (12%), Staves (11%).

On en ignore toujours la proportion de virulifères des pucerons en cours d’analyse, information attendue pour ce jeudi.

Le conseil de la semaine dernière reste d’application :

Dans les champs où la proportion de plantes porteuses de pucerons atteint ou dépasse 10 %,  il est conseillé de profiter du passage herbicide, et d’appliquer un insecticide. Là où les niveaux d’infestation sont moindres, il vaut mieux attendre encore quelques jours le résultat des analyses virologiques. Ci-après le lien vers les listes des produits phyto autorisés en céréales : ici  Pour accéder à un dossier la « jaunisse nanisante » : ici

Nos observations de la semaine prochaine auront pour objectifs :

  • De contrôler la ré-infestation dans les champs d'escourgeon traités
  • De contrôler l’infestation dans les champs de froment

Deux variétés d’escourgeon sont tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge : RAFAELA et DOMINO. Ces variétés ne justifient aucun traitement insecticide, même si la pression de la jaunisse est forte.

Le prochain avertissement est prévu pour le mardi 31 octobre en début d’après-midi.

Cet automne, le CRA-W démarre un projet de recherche intitulé RESIST.  Ce projet s’intéressera, pendant minimum 3 ans, à la résistance de la septoriose et du vulpin aux produits de protection des plantes.  Il poursuit 3 objectifs :

  • réaliser un monitoring de la résistance en Région Wallonne,
  • identifier les pratiques à risques,
  • mettre au point des guides de bonnes pratiques.

Afin de mener au mieux ce projet, des prélèvements de vulpins et de septoriose devraient être effectués, dès cet automne, dans des parcelles agricoles.

Nous recherchons, sur tout le territoire de la Wallonie, des agriculteurs aux pratiques contrastées (cf. ci-dessous) qui travaillent des terres dans lesquelles des vulpins sont régulièrement observés.  Les agriculteurs devront également disposer d’historiques précis (rotation, produits phytos, amendements, travail du sol,…) pour les parcelles concernées.

Les pratiques ciblées sont :

  • fermes pratiquant le labour et ne réduisant pas trop les doses de produits de protection des plantes ;
  • fermes pratiquant la réduction de dose de produits de protection des plantes ;
  • fermes pratiquant le non labour ;
  • fermes en agriculture biologique.

Il s’agira d’une recherche collaborative, étudiant les effets de vos pratiques sur la sélection de résistance du vulpin et de la septoriose aux produits de protection des plantes.  Vous bénéficierez des résultats du monitoring dans vos parcelles et aiderez l’ensemble de la profession.

Si vous êtes intéressés, contactez François Henriet : 081 62 52 62 ; f.henriet@cra.wallonie.be


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie