Conditions non propices aux vols de pucerons / Bon développement des colzas d’hiver

Imprimer
Avertissement
Communication
Événement

CÉRÉALES

Réseau de surveillance JNO : Observations de 24 parcelles réparties en Wallonie le 17 octobre 2022. Parcelles d’escourgeon avec des semis réalisés du 22 septembre 2022 au 7 octobre.

La surveillance des « pucerons vecteurs de jaunisse nanisante » continue. Selon les dates de semis, les escourgeons présentent des stades de développement fort variés : de la levée jusqu’au début tallage pour les parcelles les plus avancées. Elles évoluent rapidement grâce à la douceur des derniers jours et surtout des dernières nuits.

Puceron ailé sur escourgeon à Lonzée

Les vols de pucerons ont été contrariés par le vent et la pluie des derniers jours et le seuil atteint est faible avec maximum 5% de plantes colonisées par au moins un puceron.  

Actuellement, il n’y a aucune urgence, mais il faudra suivre attentivement les avertissements et l’évolution de l’infestation, particulièrement dans les champs semés tôt.

Liste de variétés 2022 tolérantes à virus de la JNO (suivies dans le Livre Blanc Céréales)

Les variétés tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge sont Sensation, KWS Joyau, LG Zeta, LG Zoro, KWS Exquis et KWS Feeris, LG Zelda, Fascination, Integral et Idilic.  Dès lors, même si des pucerons y étaient observés en grand nombre, ces variétés ne justifieraient aucun traitement insecticide.

La Politique Agricole Commune (PAC) laissera prochainement la place à une nouvelle PAC qui couvrira la période allant du 1er janvier 2023 au 31 décembre 2027.

Dans ce cadre, le SPW Agriculture, Ressources Naturelles et Environnement organisent des soirées d’information PAC TOUR destinées aux agriculteurs et qui se tiendront du 11 octobre au 21 octobre 2022 dans toute la Wallonie. L’objectif de ces rencontres consiste à informer les participants le plus précisément possible sur le contenu du Plan stratégique wallon et à préparer au mieux les agriculteurs à ses nouveautés ainsi qu’à sa mise en œuvre.

Pour celles et ceux qui ne seraient disponibles à aucune date, un enregistrement vidéo d’une des soirées PAC TOUR est prévu. De cette manière, les agriculteurs ne pouvant pas assister au PAC TOUR pourront visionner la conférence sur la page Youtube suivante : https://www.youtube.com/c/SPWAgricultureEnvironnement

De plus, vous pouvez retrouver l’ensemble de l’article présent sur le portail de l’agriculture wallonne en suivant le lien ici[1]

Morgane de Toeuf est en début de thèse au Laboratoire d’Agroécologie (à l’ULB). Elle est à la recherche d’agriculteurs qui sont prêts à accorder un peu de temps pour conduire une interview permettant de retracer, dans les grandes lignes, l’historique de la ferme et comprendre le vécu par rapport à la mise en place des associations céréales-légumineuses.

Ces interviews seraient conduites en hiver. Ensuite, elle viendrait plus tard dans la saison effectuer des prélèvements de quelques plantes et un peu de sol pour des analyses en laboratoire.

Ces enquêtes sont ouvertes à toutes les associations céréales-légumineuses, en agriculture biologique ou pas. Merci d’avance pour votre aide !

Si intéressés, contactez Morgane de Toeuf

morgane.de.toeuf@ulb.be ou au 0474/75.35.88

En novembre 2022, un grand nombre de phytolicences arriveront à échéance.  Afin de pouvoir continuer à acheter, stocker, utiliser ou conseiller sur les produits phytopharmaceutiques, il est nécessaire de renouveler votre phytolicence en suivant le nombre de formations nécessaires.  Les formations agréées dans le cadre de la phytolicence durent minimum 2 heures et donnent droit à un point phytolicence.  Le type de phytolicence détermine le nombre de points nécessaires pour la prolonger : 2 pour la NP ; 3 pour la P1 ; 4 pour la P2 ; 6 pour la P3.

Comment consulter ma phytolicence ? Rendez-vous sur fytoweb.be -> phytolicence -> consulter-ma-phytolicence et suivre les instructions.

Pour consulter la date d’expiration et votre nombre de points formation, rendez-vous sur votre compte en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous, et en vous munissant de votre carte d’identité et de son lecteur de carte, ou de votre application Itsme.  Si vous ne disposez pas de lecteur de carte, vous pouvez demander une copie de votre phytolicence en cliquant sur "copie de ma phytolicence" puis "duplicata de phytolicence" dans le menu déroulant.  Vous recevrez alors une copie en format PDF dans votre boîte mails.

 info@pwrp.be ou au 010/47.37.54 de 9h à 17h.

OLÉAGINEUX

La météo actuelle avec une alternance de journées ensoleillées et pluvieuses, accompagnées de températures douces, également la nuit, est favorable à la croissance et au développement du colza d’hiver.  La minéralisation du sol profite au colza dont le feuillage et le système racinaire se développent, même rapidement dans plusieurs champs déjà couverts.

L’hétérogénéité des stades est bien visible en colza d’hiver, ce qui est une conséquence de la sécheresse extrême des sols de cet été 2022.  Les stades actuels du colza d’hiver sont dans la majorité des cas, situés entre 2 et 6 feuilles ; les plus développés (7-9 feuilles) couvrent très bien le sol.  Le port des feuilles est bien dressé.

Différents stades de développement du colza d'hiver dans un champ

Avec l’humidité du sol, les limaces ont fait leur retour et provoquent encore des dégâts sur feuillage ; il faut continuer à surveiller de près les plus petits colzas et intervenir avec un molluscicide si nécessaire.

Côté insectes ravageurs, il y a toujours des captures de grosses altises dans les pièges, en nombre très variable : aucune capture dans 4 champs sur 28 ; entre 1 et 18 altises dans 15 champs ; entre 20 et 37 altises dans 7 champs et 134 altises dans 1 champ, à Clermont.

On peut encore observer des morsures récentes d’altises sur feuilles. Sur des plantes développées, cela ne représente plus un danger contrairement aux jeunes plantes toujours sensibles.  Les altises adultes ont été peu observées en journée, dans la végétation.

Les charançons du bourgeon terminal ont été capturés au cours de la semaine écoulée, dans 6 bassins sur 28, en très faible nombre (1 à 2 adultes).
Aucun puceron n’a été observé jusqu’à présent.
Ces observations illustrent l’activité des insectes encore bien présents en colza d’hiver.

La douceur va encore nous accompagner en octobre.


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie