CADCO - Actualité - céréales du 20 juillet 2018 (C16)

Envoyé le 19/07/2018

La nouvelle édition est disponible !!

Ce carnet (format de poche) comprend 44 pages dont, une éphéméride, des renseignements sur des asbl œuvrant pour la Profession (Réquasud, CGFC, CRP, …) des tableaux (38) permettant de collationner, par parcelles, les interventions menées. Des carnets sont disponibles dans les dépôts habituels ou sur demande via ce formulaire

Dans le cadre de la Foire agricole de Libramont, le Comité régional PHYTO organise 2 formations continues reconnues pour la phytolicence. Informations et inscriptions ici

  • Formation continue du vendredi 27/07 (de 10 à 12h) est un tout nouveau module, le 1er module de formation entièrement basé sur des exercices pratiques à destination du public agricole.
  • Formation du samedi 28/07 (10 à 12h) matin a pour thème la lutte intégrée.

Le Centre wallon de Recherches agronomiques (CRA-W) recherche à se procurer de l'orge brassicole (printemps ou hiver ; conventionnelle ou bio) wallonne des quatre coins de la Wallonie pour des analyses ultérieures dans le cadre d'une évaluation de la qualité de ces orges brassicoles et l’accompagnement du développement de cette filière. Dans ce cadre, le CRA-W cherche des agriculteurs et stockeurs pour lui fournir des échantillons de 10 kg d’orge brassicole (printemps ou hiver) ou d’orge fourragère de printemps de la récolte 2018. Si, vous souhaitez participer à cette initiative et fournir des échantillons au CRA-W pour que ce projet puisse être mené à bien, contactez Bruno Godin (b.godin@cra.wallonie.be ; 081 620 350 ; Bâtiment Henseval / Chaussée de Namur, 24 / 5030 Gembloux).

Limaces

Au cœur de cet été chaud et très sec, les limaces traversent une période critique : après les récoltes de colza et de céréales, elles n’ont plus de ressources alimentaires et doivent rester abritées dans les petits creux aménagés à faibles profondeur dans le sol. Dans de telles conditions, un passage rapide et superficiel à l’aide d’un outil à dents expose toute la population du champ, œufs, larves et adultes, au soleil et à la sécheresse. Cette pratique constitue sans aucun doute la plus efficace et la moins chère des techniques de destruction des limaces. Elle est particulièrement recommandée après des cultures à couvert dense comme le colza. Elle est aussi recommandée dans les terres destinées à être ensemencées en colza ou autres cultures très vulnérables aux limaces.

Adventices et repousses

Le déchaumage permet aussi de provoquer la germination des grains perdus à la récolte et des semences d’adventices. Ces plantules peuvent dès lors être détruites mécaniquement en interculture, et c’est autant de mauvaises herbes en moins dans la culture suivante.

Cécidomyies

Les pluies reçues vers le 4-5 juillet ont déclenché un début de migration de la cécidomyie orange vers le sol. Toutefois, il est probable que cette année de grande sécheresse soit très néfaste à cet insecte. En effet, divers observateurs ont signalé des larves mortes, soit dans les épis, soit au sol après le passage de la moissonneuse.

La cécidomyie équestre, quant à elle, devrait voir ses populations régresser très fortement. En effet, cet insecte est connu pour ne pas bien supporter la sécheresse.

Coordination  scientifique : Groupe « ravageurs », S. Chavalle, G. Jacquemin et M. De Proft

Coordonnateur CePiCOP et CADCO : X. Bertel (081/62.56.85), visitez notre site : www.cadcoasbl.be


Réalisé grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl.