CADCO - Actualité - céréales du 16 avril 2019 (C09)

Envoyé le 15/04/2019

En escourgeon

Les escourgeons n’ont actuellement pas encore atteint le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39), les prochaines opérations culturales auront lieu lorsque les escourgeons auront atteint ce stade.

Culture de printemps

Orge brassicole

Les orges semées fin février à Gembloux se trouvent actuellement au stade début tallage. Les orges semées plus tardivement (fin mars à Liernu) se trouvent au stade 3 feuilles.

Désherbage

Etant donné les températures plus douces annoncées cette semaine, les désherbages en orge de printemps vont pouvoir être réalisés sans risque pour la culture. Attention, un produit autorisé en Escourgeon ne l’est pas forcément en orge de printemps.

Avoine

Les avoines semées à la fin du mois de février à Gembloux se trouvent actuellement au stade 3 feuilles.

Coordination  scientifique : Groupe « phytotechnie », R. Meurs

Le prochain avis est prévu pour le 23 avril.

Fumure et régulateur : Avec le regain de température plus élevée, il y a lieu de penser à réaliser le régulateur sur vos froments plantés en Octobre. De plus, ces froments approchent (en fonction des régions) le stade de redressement. La seconde fraction azotée peut dès lors être appliquée (si ce n’est déjà fait).

Enfin pour les froments dont le semis a été réalisé tardivement, on est toujours au stade tallage et la culture continue sa croissance.

Coordination  scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson, R. Blanchard

Le prochain avis est prévu pour le 23 avril.

  LES REGULATEURS DE CROISSANCE  
01 avril 2019 Avoines et Froment de printemps RegAFrop.pdf
01 avril 2019 Epeautre, Froment d'hiver, Triticale RegFhET.pdf
01 avril 2019 Orges et Seigles RegOS.pdf

Résumé

La moitié des parcelles ont atteint le stade 2ième nœud (BBCH32). Un peu moins d’un quart des parcelles est déjà au stade 3ième nœud (BBCH33) et le dernier quart au stade « dernière feuille visible » (BBCH37). Les températures assez froides de la semaine n’ont pas été favorables au développement des maladies.  Les températures douces attendues pour cette semaine vont accélérer le développement des plantes.  Il convient d’attendre maintenant le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39) pour réaliser le traitement fongicide.

Avancement des cultures

Pression en maladies

Lhelminthosporiose est observée à Ath, Frasnes et Lonzée sur variétés sensibles uniquement, soit dans 5 des 13 parcelles du réseau. A Lonzée, elle est présente sur 5% des F-2. A Frasnes, elle est observée sur 2 à 10% des F-2 sur les variétés sensibles à cette maladie. A Ath, elle est observée uniquement sur 10% des F-3. La sévérité de l’infection est faible dans tous les cas.

La rhynchosporiose est présente dans 5 des 13 parcelles, uniquement dans le bas des plantes. On l’observe sur seulement 5% des F-3 à Pailhe. A Lonzée, 15 à 55% des F-3 des variétés sensibles sont touchées mais avec moins de 3% de surface infectée. Dans le Hainaut, 8% des F-3 présentent quelques taches mais la surface foliaire touchée est de moins d’1%. Cette maladie n’est donc pas préoccupante pour l’instant.

L’oïdium est observé dans 9 des 13 parcelles du réseau. Elle est présente sur 5 à 30% des F-3 à Pailhe et 5% des F-2 dans une des parcelles. A Ath, on l’observe sur 5 à 17% des F-2. A Frasnes, elle est présente sur 12 à 27% des F-2 et moins de 4% des F-1 présentent des symptômes de cette maladie mais la surface foliaire infectée reste faible. A Lonzée, elle reste dans le bas de la végétation sur 30% des F-3.

La rouille naine est toujours visible dans presque toutes les parcelles du réseau mais cette maladie a très peu évolué depuis la semaine dernière. Dans le Hainaut, à Ath et Frasnes : 2 à 15% des F-1 sont touchées et 46 à 50% des F-2 sur les variétés sensibles. Dans la région de Liège, cette maladie a été observée sur 10 à 15% des F-2 et 20 à 55% des F-3 selon les variétés. Cette maladie a été aussi observée dans les parcelles à Lonzée : 5 à 15% des F-2 et 5% à 85% des F-3.

Recommandations

De nouveau cette semaine, la pression phytosanitaire peut dans l’ensemble être considérée comme faible et aucune des parcelles observées du réseau n’a encore atteint le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39). Jusqu’ici cette saison, seule la pression en rouille naine ou en oïdium a pu localement être préoccupante sur variétés sensibles à l’une ou l’autre de ces maladies (cf. avis de la semaine passée). Les températures plus douces de cette semaine et les faibles averses éparses prévues au milieu de la semaine ne devraient pas être favorables aux maladies.

A ce stade, il est judicieux d’attendre le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39) pour effectuer la protection fongicide de la culture. Pour les parcelles qui auraient été traitées en début de montaison, il est souhaitable de respecter un délai de trois semaines avant l’application du deuxième traitement. De cette manière, le premier traitement est mieux rentabilisé et la protection est étalée sur une plus longue période.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A.Nysten

Le prochain avis est prévu pour le 23 avril.

Résumé

La majorité des parcelles (61%) de froment d’hiver est au stade « épi 1cm » (BBCH30), quelques-unes sont encore en « fin de tallage » (BBCH29) et certaines atteignent déjà le stade « 1ier nœud » (BBCH 31). La pression des maladies est faible et ne devrait pas évoluer dans les prochains jours vu les températures douces et les très faibles précipitations annoncées cette semaine.

Avancement des cultures

Pression en maladies

La septoriose est observée sur l’ensemble des parcelles du réseau dans le bas de la végétation et principalement sur les variétés sensibles. Les conditions météorologiques prévues pour les prochains jours ne sont pas favorables aux nouvelles infections.

L’oïdium est peu présent dans les parcelles. Seules 8 parcelles situées à Mortoux, Ath et Ellignies montrent des symptômes sur les F-2 du moment à des fréquences faibles (moins de 8% des plantes).

La rouille jaune n’a été observée que dans 1 des 28 parcelles du réseau: à Ellignies sur une variété sensible.

La rouille brune n’a pas été observée dans les parcelles du réseau.

 

Recommandations

Les conditions actuelles permettent d’écarter l’idée d’un quelconque traitement en froment cette semaine. Les froments sont encore au stade épi 1 cm ou 1er nœud.  La pression des maladies est faible et ne devrait pas évoluer vu les conditions climatiques douces et plutôt sèches annoncées. Ces conditions permettent de ne pas envisager de traitement. Au stade 31, un traitement peut parfois être envisagé contre la rouille jaune uniquement dans les parcelles emblavées avec une variété très sensible à cette maladie et qui présentent des foyers actifs de rouille jaune. Ce cas de figure est assez rare et actuellement nous ne sommes pas confrontés à cette situation.

Les variétés suivantes sont à surveiller vis-à-vis de la rouille jaune :

BENCHMARK, NEMO, REFLECTION, RGT REFORM, SAHARA, KWS DORSET et RGT TEXACO.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A.Nysten

Le prochain avis est prévu pour le 23 avril.


Réalisé grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl.