CePiCOP - Actualité - céréales du 31 mars 2020 (C07)

Envoyé le 30/03/2020

Escourgeon

Stades : Les escourgeons sont majoritairement au stade phénologique « épi 1cm » (BBCH30) ou premier nœud (BBCH31) et certaines parcelles atteignent déjà parfois le stade deux nœuds (BBCH32).

Maladies : L’helminthosporiose et la rhynchosporiose sont observées sur les variétés sensibles. Comme la semaine dernière, la rouille naine ou l’oïdium sont observées aussi.  Une sortie en champs pour visualiser votre situation est vivement conseillée si vous envisagiez un traitement dans les prochains jours !

Fertilisation : La fraction de redressement peut donc être appliquée sur les parcelles qui ne l’auraient pas encore reçue.

Régulateur : /

Désherbage : /

Ravageurs : /

Froment

Stades : Les 22 parcelles de froments observées dans le réseau sont en majorité au stade fin tallage (BBCH29), quelques parcelles atteignent le stade épi 1cm (BBCH30) et un quart d’entre-elles sont encore en plein tallage (BBCH22-26).  

Maladies : Quelques pustules de rouille jaune sont visibles sur variétés sensibles et de la septoriose dans les étages foliaires inférieurs, une attention devra être portée la semaine prochaine pour les parcelles emblavées avec des variétés sensibles et qui atteindront le stade 31.

Fertilisation : L’élongation des premiers entre-noeuds pourra réellement démarrer lorsque les températures seront plus favorables. A ce moment, il y aura lieu de penser à apporter le second apport d’azote (lorsque l’on travaille avec un schéma en 3 fractions) ou d'appliquer le premier apport (lorsque l'on travaille selon un schéma 2 fractions).

Régulateur : Le traitement régulateur peut également être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds. Cependant, l’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’applications (à lire dans la partie : Froment d’hiver : fertilisation azotée et désherbage).

Désherbage : En fonction des conditions climatiques (champs ressuyés et températures pas trop froides) et des adventices présentes, il est à réaliser.

Ravageurs

Pression des principales maladies foliaires sur escourgeon

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

(Parcelles observées avec semis allant du 28/09/19 au 24/10/19: Verity, Quadriga, LG Zebra, Coccinel, Jettoo, Hedwig, KWS Tonic, Rafaela,Tektoo)

L’oïdium est observé dans 12 des 13 parcelles du réseau. Dans le Hainaut: 5 à 50% des F-2 sont touchées en fonction des variétés. Dans la région de Liège, cette maladie a été observée sur seulement 5% des F-2. Dans les parcelles du Namurois, on observe jusqu’à 30% des F-2 et dans celle du Brabant-wallon, jusqu’à 85% des F-2.

Stades clés : 30-49

Des pustules de rouille naine sont visibles dans 11 parcelles sur les 13. Dans le Hainaut, à Ath et Mainvaut : jusqu’à 5% des F-1 présentent des pustules. Dans la région de Liège, cette maladie a été observée sur 5% des F-1 également. Elle a été aussi observée dans les parcelles à Lonzée et Chaumont-Gistoux avec jusqu’à 5% des F-1 et 65% des F-2 sur les variétés sensibles.

Stades clés : 31-51

Lhelminthosporiose est observée sur 7 des 13 parcelles du réseau. Dans ces parcelles, elle est visible sur maximum 15% des F-2 dans le Hainaut et 10% des F-1 dans le Namurois mais la surface foliaire touchée reste faible dans tous les cas.

Stades clés : 31-51

La rhynchosporiose est observée dans 7 des 13 parcelles. La proportion de plantes touchées est variable et plutôt faible dans le Namurois (quelques lésions sur 5% des F-2). Des proportions plus importantes (jusqu’à 20% des F-1 pour les variétés les plus sensibles à cette maladie) sont observées dans le Hainaut.

Stades clés : 31-51

 

[1] Avis CADCO 2019 https://www.cadcoasbl.be/p03_archives/avert2019/cadco2019-05.pdf ou la page « maladies » du Livre Blanc des Céréales http://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/.

Figure 1: Stades phénologiques des céréales. En vert, les feuilles visibles ; en gris, les feuilles à venir.

Recommandations

Pour lutter contre les maladies fongiques de l’escourgeon, un traitement unique au stade dernière feuille étalée (BBCH 39) est la solution généralement la plus adaptée.  Pour les parcelles ayant atteint le stade 2ième nœud (BBCH 32), un traitement peut néanmoins être envisagé si la variété emblavée est fortement sensible à une maladie présente dans le champ. Comme mentionné dans l’édition de février 2020 (page 5/68) il est conseillé de privilégier un fongicide à base de triazole ou de cyprodinil voire une strobilurine en mélange avec un triazole pour le traitement de montaison. En présence faible de maladies et/ou de marché défavorable, on pourrait se contenter d’une dose réduite de fongicide à ce stade.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A. Nysten

Les escourgeons sont majoritairement au stade phénologique « épi 1cm » (BBCH30) ou premier nœud (BBCH31) quelle que soit la date de semis. La fraction de redressement peut donc être appliquée sur les parcelles qui ne l’auraient pas encore reçue. Pour rappel, la réponse des variétés lignées et hybrides diffère, le fractionnement doit se raisonner en fonction du type de variété. Les fumures de référence 2020 du Livre Blanc céréales sont les suivantes :

ESCOURGEON variétés lignées

ESCOURGEON variétés hybrides

55 kg N/ha au tallage

25 kg N/ha au tallage

55 kg N/ha au redressement

75 kg N/ha au redressement

50 kg N/ha à la dernière feuille

75 kg N/ha à la dernière feuille

 

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Meurs

Dates

Observations du lundi 30 mars 2020 ; Semis du 22 octobre au 04 novembre 2019.

Les 22 parcelles de froments observées dans le réseau sont en majorité au stade fin tallage (BBCH29), quelques parcelles atteignent le stade épi 1cm (BBCH30) et un quart d’entre-elles sont encore en plein tallage (BBCH22-26).

Les observations maladies commenceront dans notre réseau la semaine prochaine mais des symptômes de septoriose et des pustules de rouille jaune sont signalés dans le Hainaut notamment sur variétés sensibles.

Les recommandations restent identiques à celles mentionnées dans l’avertissement C06 du 23 mars. Aucun traitement ne doit être envisagé avant le stade 31. Au stade 31, un traitement peut éventuellement être mis en place seulement dans les parcelles emblavées avec une variété très sensible à la rouille jaune et qui présenteraient des gros foyers actifs de rouille jaune. Nous ne sommes pas encore confrontés à cette situation pour le moment.  

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A. Nysten

Froment d’hiver

Le stade de développement des céréales varie en fonction de l’espèce et de la date de semis. Le développement des céréales est actuellement ralenti dû aux températures ressenties.

· les froments d’hiver

o de mi-octobre sont au stade fin-tallage ;

o de mi-novembre sont au stade fin-tallage ;

S’il n’a pas encore été réalisé, pour les semis de froment, un désherbage peut être réalisé dès le retour de températures plus clémentes. Actuellement, les gelées nocturnes et les températures journalières sont très basses.

Pour la fertilisation azotée, en raison de la grande variabilité des disponibilités en azote du sol, il faudra tenir des correctifs liés à la fumure à appliquer afin d’éviter les sur-fumures synonymes de risques accrus de maladies et de verse mais aussi de gaspillages. Vous trouverez dans le Livre Blanc et sur le site internet du Livre Blanc Céréales, des conseils plus détaillés (en suivant le lien suivant ICI).

Si certaines variétés précoces ayant été semées en octobre sont proches ou ont atteint le stade « épis à 1 cm », la longueur du jour est encore limite pour l’enclenchement de la montaison. Ce n’est que d’ici une petite semaine et lorsque les températures diurnes et nocturnes seront plus favorables, que l’élongation des premiers entre-noeuds pourra réellement démarrer. A ce moment, il y aura lieu de penser à apporter le second apport d’azote (lorsque l’on travaille avec un schéma en 3 fractions) ou d'appliquer le premier apport (lorsque l'on travaille selon un schéma 2 fractions).

 Le traitement régulateur peut également être appliqué dès le stade redressement et jusqu’au stade 2 nœuds. Cependant, l’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’applications. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que de bonnes conditions climatiques. Actuellement, nous n’avons ni l’une ni l’autre : il faudra surtout que les cultures aient d’abord récupéré du stress des conditions climatiques particulières de la fin de l’hiver et de ce début de printemps.  

FUMURE DE REFERENCE saison 2020

FROMENT en 3 fractions

FROMENT en 2 fractions

60 kg N/ha au tallage

 

 

90 kg N/ha au tallage-redressement

60 kg N/ha au redressement

 

65 kg N/ha à la dernière feuille

95 kg N/ha à la dernière feuille

Froment-pois

Pour les semis de froment-pois, les stades de développement pour l’application de la première fumure (40 kgN/ha à appliquer au stade tallage-redressement) ne sont pas encore atteints.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Blanchard

Le point sur les semis d’avoine et d’orge brassicole a été fait dans l’avertissement C05 du 17 mars. Les recommandations restent identiques.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Bodson et R. Meurs

Merci pour vos premiers retours néanmoins nous avons encore besoin de votre participation à cette enquête (anonyme).

Vous cultivez du froment ou de l’escourgeon en système conventionnel ou biologique ? Vos choix variétaux nous intéressent ! Dans le cadre de nos avertissements, l’équipe CePiCOP aimerait connaitre les variétés les plus emblavées en Wallonie afin d’être au plus proche du terrain et de vos cultures. En effet, en fonction de vos cultures et des variétés présentes dans vos champs, nous pouvons adapter nos observations et donc nos avertissements.

C'est pourquoi, nous vous invitons à prendre 5 min de votre temps afin de répondre à ce rapide questionnaire. Merci d'avance pour votre participation et bonne semaine à tous !

Coordonnateur CePiCOP : X. Bertel (0468/38.39.72), visitez notre site : https://centrespilotes.be

Réalisés grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl. 

Cet avis ne peut être diffusé sans l’accord du CePiCOP

Le prochain avis est prévu pour le 07 avril 2020

 


Réalisé grâce au concours et au soutien : du SPW-Direction de la Recherche et du Développement, du BWAQ asbl, du CARAH asbl, du CRA-W, du CORDER asbl, de la Province de Liège – Agriculture, de ULg-GxABT, de l'OPA qualité Ciney asbl, de Réquasud asbl.