Le colza : La floraison arrive !

Situation au 7 avril 2020

Après une semaine très venteuse accompagnée de températures faibles et de gel nocturne parfois intense, le vent a tourné vers le Sud et les températures se sont élevées au-dessus des normales saisonnières (> 20°C).

Le colza poursuit son développement et commence à se colorer.  Les vols d’insectes ont redémarré depuis quelques jours.  On retrouve des méligèthes et quelques charançons dans les bassins, à des niveaux variables.  Sur les plantes en forte évolution vers la floraison, la présence de méligèthes est bien visible dans les fleurs.  Leur nombre moyen observé sur une quarantaine de plantes dans 29 champs du réseau d’observation reste sous le seuil d’intervention.  Le danger dû aux méligèthes peut maintenant être considéré comme écarté, au vu du grossissement des boutons floraux et de la présence de fleurs ouvertes.

Selon la précocité à la floraison des variétés de colza, certains champs arrivent plus vite que d’autres en fleurs.  Le colza va rentrer en pleine floraison cette semaine, grâce aux températures élevées et à un large ensoleillement très profitable à l’activité des insectes pollinisateurs.

La situation de plusieurs champs de colza reste toutefois préoccupante ; leur développement est perturbé par différents éléments liés au climat (sécheresse au semis avec mauvaise levée, présence de larves d’altises à la base des plantes suite aux pontes à l’automne, excès d’eau dans les sols à la fin de l’hiver (février-début mars), mauvaise alimentation des plantes au printemps, stress lié aux variations de températures).  Les insectes continueront à être surveillés dans ces champs plus problématiques.

La protection fongicide contre le sclérotinia sera à prévoir lorsque toutes les plantes seront bien entrées en floraison.  Ce traitement préventif avant la chute des premiers pétales sera appliqué en dehors des heures de butinage des abeilles, soit tôt le matin, soit le soir après la rentrée des abeilles dans leurs ruches.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP

Michel De Proft, Expert scientifique CRA-W

Les données d’observation sont issues d’un réseau de piégeage du colza rassemblant des observateurs du CePiCOP/APPO, du CARAH, du CPL-Végémar, du CRA-W, de la DGARNE-Développement, de l’OPA de Ciney, du Parc Naturel de la Vallée de l’Attert et de Burdinale Mehaigne et de Protecteau, et couvrant les différentes régions de production du colza.

Retour