2.3) Froment d’hiver et triticale : Cécidomyie orange du blé, risque très faible ; pucerons très rares

Selon l’OAD CÉCIBLÉ, nous devrions traverser actuellement la période la plus active d’émergence de cécidomyie orange dans toutes les régions de Wallonie. Mais de cécidomyie orange… il y en a vraiment très peu. Ces deux dernières soirées, il était même difficile d’en apercevoir au champ. Outre la très forte diminution des populations « en réserve » dans le sol, observée depuis juillet 2018, la sécheresse actuelle de la surface du sol contrarie les émergences.

La cécidomyie orange ne fera pas de dégât cette année.

Les observations hebdomadaires portent essentiellement sur les pucerons. Jusqu’à présent, les populations sont très faibles (maximum 30 individus par 100 talles). Il est encore un peu tôt pour déterminer si l’évolution pourrait atteindre des niveaux nuisibles. Toutefois le temps ensoleillé et sec convient mieux aux ennemis des pucerons qu’aux pucerons eux-mêmes et il est donc probable que les pucerons des céréales soient bien maîtrisés par les auxiliaires cette année.

Coordination scientifique : Groupe « Ravageurs », M. De Proft

Retour