2.2) Ravageurs : plus de risques

Les céréales n’auront pas eu à souffrir des ravageurs au cours de ce printemps. La cécidomyie orange a partiellement émergé au cours de l’épiaison du blé, mais les soirées très sèches et fraiches ont contrarié les vols et les pontes. Les pucerons quant à eux sont bien maîtrisés par les auxiliaires.

Les insectes les plus visibles cette année sont les criocères (= « lémas »), qui rongent le bout des feuilles, ce qui peut donner l’impression d’un dégât important. Cet effet assez spectaculaire laisse facilement croire que le dégât de cet insecte est important. Il est en fait très limité, et il est exceptionnel qu’un traitement insecticide s’avère rentable sur ce ravageur.

Les observations sur les ravageurs se terminent donc sur cette note favorable.

Coordination scientifique : Groupe « Ravageurs », M. De Proft

Retour