Jaunisse nanisante de l’orge (JNO)

Les tournées d’observation « Pucerons vecteurs de jaunisse nanisante » ont commencé. Jusqu’à présent, les champs d’escourgeon levés sont rares. Les pluies abondantes depuis le 20 septembre ont fréquemment reporté les semis, et ce report doit être vu comme une chance ! En effet, dans les tout premiers semis, l’infestation par les pucerons a déjà atteint commencé. Dans un champ situé à Corroy-le-Château, actuellement au stade deux feuilles, l’infestation atteint déjà 8 % des plantes. Cette observation isolée ne doit être considérée que pour ce qu’elle est, mais cet exemple illustre que les températures très douces (particulièrement les températures nocturnes) sont favorables à l’activité des pucerons, même si les vols sont contrariés par les averses.

Les premiers résultats d’analyses virologiques issus du laboratoire de virologie du CRA-W (St. Steyer) indiquent une proportion de pucerons porteurs du virus plus élevée que ces dernières années.

Actuellement, il n’y a aucune urgence, mais il faudra suivre attentivement les avertissements et l’évolution de l’infestation, particulièrement dans les champs semés tôt malgré les mises en garde.

Coordination scientifique : Groupe « ravageurs », M. De Proft, G. Jacquemin

Retour