Population en hausse ; ne pas se laisser surprendre par les pluies !

Les quelques dernières journées douces et calmes ont été favorables au vol et à la multiplication des pucerons. Il n’y a encore nulle part urgence à intervenir. Toutefois, l’infection secondaire est en cours, et en cas d’hiver doux, les plages d’infection se développeraient certainement à des niveaux nuisibles, voire très nuisibles, dans les champs d’escourgeon et de froments semés tôt.

Il faut se méfier de cette année. En effet, les pucerons ne sont pas très nombreux, mais la proportion de porteurs de virus est assez élevée. La prudence invite donc à intervenir avant l’hiver. Pratiquement, ceci signifie qu’il faudrait traiter, sans urgence, mais ne pas se laisser surprendre par une période de pluie qui interdirait l’accès aux terres pour une longue durée.

Sauf rebondissement improbable, cet avis clôture la saison d’avertissements.

Coordination scientifique : Groupe « ravageurs », M. De Proft, G. Jacquemin

Retour