Détail avertissement CePiCOP - Céréales - 13/04/2021: Suivi des cultures

Envoyé le 13/04/2021

1 En résumé, cette semaine

Escourgeon

Stades : Les 15 parcelles d’escourgeon sont au stade du premier nœud (BBCH31) ou au stade deuxième nœuds (BBCH 32).

Maladies : Les observations montrent peu d’évolution dans le développement des maladies par rapport à la semaine dernière. Les températures plus froides de ces derniers jours ne favorisent pas le développement des maladies. Les maladies observées sont l’helminthosporiose, la rouille naine, l’oïdium et la rhynchosporiose.

Fertilisation : La troisième et dernière dose de fertilisation doit attendre le stade dernière feuille (BBCH39). Avec les températures froides des derniers jours, aucune parcelle n’atteint encore ce stade.

Froment

Stades : Les 22 parcelles de froment observées dans le réseau sont au stade fin tallage (BBCH29), épi 1cm (BBCH30) et une parcelle est au stade 1er nœud (BBCH31).

Maladies : La septoriose est présente mais n’a pas évolué depuis la dernière observation. Aucun foyer actif de rouille jaune n’a été mentionné pour le moment. Les températures plus froides de cette semaine ne sont ni avantageuses pour la croissance des plantules ni pour le développement des maladies fongiques.

Fertilisation : Le premier apport en azote lors d’un schéma en 2 fractions peut encore être appliquée (stade tallage-redressement), si ce n’est pas déjà fait. Pour un schéma de fumure en trois fractions, le second apport d’azote peut également être réalisé pour les semis du mois d’octobre qui ont atteint le stade épi 1 cm (BBCH30). Cependant, il faut attendre que les cultures soient à nouveaux accessibles pour réaliser ces opérations.

Culture de printemps

Stades : La plupart des parcelles en orges brassicoles sont au stade 2 à 4 feuilles en fonction de la date de semis. Les parcelles d’avoine sont au stade 2-3 feuilles.

Fertilisations : Les besoins en azotes des orges brassicoles sont précoces. La fumure de référence est de 90 kg N/ha à appliquer dès le début de la végétation. Cette fumure est valable dans les parcelles présentant un reliquat azoté moyen et un taux d’humus moyen. Dans le cas contraire la fumure doit être adaptée.

Retour avertissement complet