CePiCOP - Céréales - 20/04/2021: Suivi des cultures

Envoyé le 20/04/2021

photo Pour l'avertissement de ce mardi, les sujets suivants sont évoqués: la protection des cultures ainsi que les stades phénologiques et la fertilisation azotée en escourgeon et en froment d'hiver. De plus, un article sur les cultures de printemps et un second article sur le "carnet de champ" sont également consultables. Bonne lecture.

Escourgeon

Stades : Parmi les 15 parcelles d’escourgeon du réseau, les parcelles les plus avancées sont au stade deuxième nœud (BBCH 32), mais la plupart est encore au stade premier nœud (BBCH31).

Maladies : La pression maladie n’a pas beaucoup évolué cette semaine. Les maladies observées, l’helminthosporiose, la rouille naine, l’oïdium ou la rhynchosporiose, sont généralement présentes dans le bas des plantes sur les étages foliaires inférieurs. Les températures commencent à remonter et se rapprocher des normales saisonnières. Cette évolution favorisera la croissance des plantules et, potentiellement aussi, l’évolution des maladies en cas d’humidité relative élevée.

Fertilisation : Les escourgeons n’ont actuellement pas encore atteint le stade « dernière feuille étalée » (BBCH39), les prochaines opérations culturales auront lieu lorsque les escourgeons auront atteint ce stade.

Froment

Stades : Les parcelles de froment observées dans le réseau sont majoritairement au stade fin tallage (BBCH29) et épi 1cm (BBCH30). Deux parcelles sont au stade 1er nœud (BBCH31).

Maladies : La septoriose est présente dans le bas des plantes. La rouille jaune et l’oïdium ont été observés dans de rares parcelles cette semaine. La remontée des températures va permettre aux plantules de poursuivre leur développement.

Fertilisation : en fonction de la date de semis, la situation actuelle diffère fortement d’une parcelle à l’autre. Pour un schéma de fumure en trois fractions, le second apport d’azote peut être réalisé pour les semis du mois d’octobre qui ont atteint le stade épi 1 cm (BBCH30). Pour les semis plus tardifs, il n’est pas encore nécessaire de réaliser cet apport.

Culture de printemps

Stades : Les parcelles observées dans le réseau sont entre le stade 2 à 4 feuilles visibles.

Désherbage : Etant donné les températures plus douces annoncées cette semaine, les désherbages en orge de printemps vont pouvoir être réalisés sans risque pour la culture. Attention, un produit autorisé en escourgeon ne l’est pas forcément en orge de printemps.

Figure 1: Stades phénologiques des céréales. En vert, les feuilles visibles ; en gris, les feuilles à venir

Pression des principales maladies foliaires sur escourgeon (sur les derniers étages foliaires visibles pour le moment). Les observations sont réalisées sur des étages foliaires supérieurs et exprimées en F-1, F-2, F-3 (F-1 étant la première feuille déployée en partant de l’apex).

Symptômes et stades clefs de traitement

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau de parcelles non-traitées CePiCOP

(Variétés observées le 19 avril 2021 : LG Zebra, Coccinel, KWS Tonic, Tektoo KWS Dorset, KWS Orbit, SY Kingston)

Date de semis : 29/09/20 au 16/10/20

L’oïdium est observé dans 8 des 15 parcelles du réseau. La maladie est majoritairement présente dans les étages foliaires inférieures (F-3) à une fréquence de 5 à 45%. Sur trois parcelles dont deux du côté d’Ath et une du côté de Pailhe, la maladie est observée sur 5 à 45% des F-2.

Des pustules de rouille naine sont observées sur toutes les parcelles du réseau dans les étages foliaires inférieurs et jusqu’à 100% des F-3 et F-2.

Cette maladie est à surveiller sur les variétés sensibles à cette maladie.

Lhelminthosporiose est observée sur 13 des 15 parcelles du réseau. Elle est visible dans les étages inférieurs (jusqu’à 25% des F-2 atteintes). À Lonzée et Ath, elle est observée sur 5 à 10% des F-1.

La rhynchosporiose est présente sur toutes les parcelles du réseau. Elle est observée sur maximum 35% des F-2 et jusqu’à 100% des F-3 selon les régions. Le pourcentage de surface foliaire touché reste faible.

Recommandations :

L’état sanitaire des parcelles du réseau d’observation est pour le moment bon et la pression en maladies reste faible.  En tenant compte des circonstances météorologiques et des stades de culture encore précoces (la majorité des parcelles sont au stade BBCH31 (1er nœud) ou au stade BBCH 32 (2ème nœud)), aucun traitement n’est justifié cette semaine-ci. Seule la pression en rouille naine ou en rhynchosporiose sur variétés sensibles pourrait être préoccupante et nécessiter un premier traitement. Si une pression importante d’une maladie est observée sur variété sensible, un traitement peut être envisagé au stade montaison. Il convient donc d’observer l’état sanitaire des parcelles et de traiter uniquement là où les maladies sont bien visibles sur les étages foliaires supérieurs, ceci pour éviter que les maladies ne s’installent sur les dernières feuilles en formation dès leur apparition et prolonger ainsi leur activité photosynthétique.

Pour rappel, pour lutter contre les maladies fongiques de l’escourgeon, un traitement unique au stade dernière feuille étalée (BBCH 39) est la solution généralement la plus adaptée. Un traitement de montaison ne se justifie qu’en présence significative de symptômes de maladies sur les trois derniers étages foliaires supérieurs sur variétés sensibles. En pression faible de maladies, une dose réduite de fongicide peut être suffisante à ce stade sur ces variétés.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

[1] La page « maladies » des escourgeons du Livre Blanc des Céréales https://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/maladies-escourgeon/

Les parcelles se trouvent toujours au stade 1ier nœud (BBCH31) ou au stade 2ème nœud (BBCH32). L’application de la dernière fraction (3ième fraction), qui est de préférence solide pour éviter les brûlures, ne doit cependant pas encore être appliquée car elle se positionne au stade de la dernière feuille (BBCH39), même sur les variétés les plus précoces.

Les fumures conseillées Livre Blanc des Céréales[1] pour un fractionnement en 3 apports sont les suivantes :

Stade

ESCOURGEON variétés lignées

ESCOURGEON variétés hybrides

Tallage

55 kg N/ha

25 kg N/ha

Redressement

55 kg N/ha

75 kg N/ha

Dernière feuille

50 kg N/ha

75 kg N/ha

Régulateur :

Les régulateurs de croissance en escourgeon sont à appliquer au stade dernière feuille étalée (BBCH39). Ceux-ci pourront être appliqués en même temps que le traitement fongicide mais il faut encore attendre que les parcelles arrivent au stade adéquat.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », A. Nysten et B. Dumont

[1] https://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/fumures/escourgeon/determination-pratique-escourgeon/

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

Variétés observées ce 19 avril 2021 : GLEAM, KWS DORSET, KWS SMART, LG SKYSCRAPER, WINNER

Date de semis :  du 19/10 au 18/11/2020

La septoriose est présente dans l’ensemble des parcelles observées sur les étages foliaires inférieurs. Elle est observée sur 5 à 95% des F-2 et n’est pas observée en F-1.  

La rouille jaune est observée dans une parcelle du côté de Lonzée. La fréquence reste très faible et ne dépasse pas les 5% des F-2.  

L’oïdium est observé dans trois parcelles du réseau (une à Bombaye et deux du côté de Pailhe). La maladie reste majoritairement dans le fond de la végétation sauf sur une parcelle à Pailhe où elle est présente en F-2.  La fréquence de la maladie ne dépasse pas les 5% et le pourcentage de surface foliaire touché est très faible.  

Recommandations :

Les conditions actuelles permettent d’écarter l’idée d’un quelconque traitement en froment cette semaine pour les parcelles qui n’atteignent pas deux nœuds. Les froments sont encore majoritairement au stade fin tallage ou au stade épi 1 cm (BBCH30).  Au stade 31, un traitement peut parfois être envisagé contre la rouille jaune uniquement dans les parcelles emblavées avec une variété très sensible à cette maladie.

Vous pouvez vérifier les comportements de votre variété face aux maladies dans le livre blanc ou via le lien suivant :

https://www.livre-blanc-cereales.be/wp-content/uploads/2020/09/LB20-05-Comportement-face-aux-maladies.pdf

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

[1] La page « maladies » du Livre Blanc des Céréales http://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/

En raison des températures relativement fraîches observées ces derniers jours, les froments n’ont pas beaucoup évolué depuis la semaine dernière.

Le stade de développement des froments d’hiver varie en fonction de la variété et de la date de semis. Les semis effectués à Lonzée:

  • à la mi-octobre sont au stade redressement (BBCH 30);
  • à la mi-novembre sont au stade fin tallage (BBCH 29);

En fonction des variétés et des régions agricoles, les semis réalisés durant le mois d’octobre sont entre le stade redressement (BBCH 30) et le stade 1er nœud (BBCH31). Pour un schéma en 3 fractions, le second apport d’azote peut être réalisé, si ce n’est déjà fait.  Pour rappel, sur les schémas en 3 fractions, la fumure de référence conseillée est de 60 kgN/ha (Livre blanc de Février 2021).

Pour cette fertilisation, il ne faut pas oublier de porter une attention particulière à l’état de votre culture, à votre région agricole ainsi qu’au précédent cultural notamment. En effet, comme cela a été illustré lors du dernier Livre Blanc, une forte hétérogénéité des reliquats azotés était présente. Pour rappel, vous pouvez retrouver, les outils de calculs pour adapter vos fertilisations à la parcelle en suivant le lien suivant en suivant ICI[1].  

Le traitement régulateur peut également être appliqué à partir du stade redressement (BBCH 30) et jusqu’au stade 2 nœuds (BBCH 32). L’efficacité de ce traitement est principalement basée sur les conditions d’application. Il faut donc une céréale en pleine croissance ainsi que des bonnes conditions climatiques (température supérieure à 12 degrés pendant plusieurs heures).

Enfin, pour les froments semés au mois de novembre, nous sommes actuellement au stade fin tallage (BBCH-29). Il n’y a donc pas lieu d’intervenir pour le moment, sauf si vous aviez opté pour un schéma de fertilisation en 2 apports, auquel cas, si ce n’est déjà fait, il convient d’appliquer la première fraction.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Van der Verren et B. Dumont

Orge de printemps

Les orges semées à Ath le 8 mars sont au stade 2-3 feuilles. Les orges semés à Lonzée (le 2 mars) ou encore à Liernu sont également à ce stade. Un orge brassicole de printemps est une culture qui se développe rapidement et qui a, en général, des besoins précoces en azote. Le schéma de fumure est généralement basé sur deux fractions d’engrais azoté. Dans les conditions de référence, et si les reliquats azotés moyens en sortie d’hiver sont de l’ordre 60 kg N/ha sur 90 cm, la fumure conseillée est de 90 kg N/ha à la levée voir au début du tallage. Ce premier apport pourra être renforcé par 20 à 40 kg N/ha au stade redressement si la culture paraît carencée. Attention, cette fumure est valable si la parcelle ne présente pas des reliquats trop élevés et si elle n’est pas trop riche en humus. Dans le cas de reliquats élevés, il est conseillé de diminuer la première fraction à 60 kg N/ha. La prudence doit être le maitre mot pour la gestion de la fertilisation azotée en orge brassicole. Pour adapter la fumure à sa parcelle en fonction de l’expérience passée, il est important de savoir que les teneurs en protéines varient de 0.5% quand la fumure azotée varie de 25 kg N/ha.

Plus d’infos sur les orges brassicoles, leur conduite (semis, fumure, désherbage, régulateurs) et les débouchés dans les pages du Livre Blanc des céréales https://www.livre-blanc-cereales.be/wp-content/uploads/2021/03/7.-Orge-brassicole.pdf

Désherbage :

Etant donné les températures plus douces annoncées cette semaine, les désherbages en orge de printemps vont pouvoir être réalisés sans risque pour la culture. Attention, un produit autorisé en escourgeon ne l’est pas forcément en orge de printemps.

Avoine de printemps

Les avoines présentes sur le site de Lonzée sont au stade 2-3 feuilles.

Les dégâts d’oiseaux restent limités pour les parcelles observées en culture de printemps.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », A. Nysten et B. Dumont

Le "carnet de champ" un outil bien pratique pour le suivi des cultures.  En plus du calendrier de la saison culturale, il contient pas loin de 40 tableaux dans lesquels il est possible d'indiquer chaque intervention (herbicides, insecticides, engrais, ...) apportée à votre culture ceci pour un meilleur suivi et traçage.

Le carnet de champ 2020-2021 est toujours disponible gratuitement, il suffit d'envoyer une demande par mail cepicop@centrespilotes.be (en n'oubliant pas d'indiquer votre adresse) ou de téléphoner au 081/62 21 39.

Coordinateur CePiCOP : R. Blanchard


Réalisé grâce au concours et au soutien SPW, BWAQ, CARAH, CRA-W, CORDER, CPL-Végémar, ULg-GxABT, OPA qualité de Ciney et REQUASUD