Détail Avertissement du 11/05/2021

Détail avertissement CePiCOP - Céréales - 11/05/2021: Suivi des cultures

Envoyé le 11/05/2021

3.1 Stades et pression des maladies en froment

 

Figure 1: Stades phénologiques des céréales. En vert, les feuilles visibles ; en gris, les feuilles à venir

Pression des principales maladies foliaires (sur les derniers étages foliaires visibles pour le moment). Les observations sont réalisées sur des étages foliaires supérieurs et exprimées en F-1, F-2, F-3 (F-1 étant la première feuille déployée en partant de l’apex).

Evolution des stades en pourcentages sur les parcelles de froment observées (dans le réseau CePiCOP)

Symptômes

Détails et plus d’infos[1]

Constats dans le réseau CePiCOP

Variétés observées ce 10 mai 2021 : GLEAM, KWS DORSET, KWS SMART, LG SKYSCRAPER, WINNER

Date de semis :  du 19/10 au 18/11/2020

La septoriose est présente sur toutes les parcelles. Elle est observée en F3 sur une parcelle ayant déjà atteint le stade 37. Sur les autres parcelles, elle est présente dans les étages foliaires inférieures et ce, entre 5 et 25% des F-2 (sur 16 parcelles) et jusqu’à 100% des F-3.  

Rouille jaune : Les conditions météorologiques de ces derniers jours (temps froid et humide) ont favorisé la présence de la rouille jaune. 

Celle-ci est observée sur 6 des 24 parcelles du réseau : à Chaumont-Gistoux, Ellignies-Sainte-Anne, Fontaine Valmont et Gesves. Jusqu’à 20% des F-3 et 5% des F-2 sont touchées. Le taux de recouvrement foliaire reste très faible (moins de 10%). Il est conseillé de surveiller vos parcelles. 

 

Des tâches d’oïdium sont observées sur 3 parcelles du réseau (à Bombaye et à Rouloux) avec une fréquence ne dépassant pas les 10% des F-3. 

 

Recommandations : 

Les conditions météorologiques de cette semaine risquent encore de favoriser la dispersion des champignons, de la septoriose et la rouille jaune notamment. La rouille jaune est signalée à plusieurs endroits sur des variétés sensibles. Il convient de vérifier à quel stade phénologique votre parcelle se situe ainsi que la pression en maladies dans celle-ci afin d’y adapter la protection.

  • Pour les quelques parcelles encore au stade 31, seule la présence de foyers actifs de rouille jaune sur une variété sensible peut amener à envisager un traitement. Dans ce cas, une dose réduite de triazole (1/2 suffit) peut être privilégiée.
  • Pour les parcelles au stade 32, un traitement est envisageable si une présence significative de symptômes de rouille jaune (plus de 10% des plantes) est observée sur une variété peu tolérante. Un traitement au stade 32 peut aussi être envisagé sur une variété très peu tolérante à la septoriose si plus de 20% des F-2 présentent des symptômes de cette maladie. Dans les parcelles où la rouille jaune est absente ou ne nécessite pas d’intervenir, et où la pression des autres maladies est faible, le traitement sera postposé au stade dernière feuille étalée (BBCH39). 
  • Pour décider d’une stratégie de protection fongicide, il est préférable d’effectuer le bilan des risques sanitaires encourus par la culture et de classer les pathogènes par ordre d’importance.  Le nombre de traitements et leur positionnement seront fonction des pathogènes les plus importants.  Si plusieurs possibilités se présentent, le choix s’orientera alors pour lutter également contre les pathogènes secondaires.
  • D’une manière générale, l’ensemble des maladies peut être contrôlé par une ou deux applications de fongicide.  Si la rentabilité économique d’un seul traitement bien positionné est très souvent avérée, celle des doubles applications « à doses pleines » l’est moins fréquemment.

Trois types de schéma de protection ou types de programmes fongicides pour contrôler la septoriose :

  • Le double traitement aux stades 2e nœud et épiaison (32//55)
  • Le traitement unique au stade dernière feuille (39)
  • Le double traitement aux stades dernière feuille et floraison (39//65)

À partir du stade 30-31 et pour chaque stade clé suivant, vous trouverez un diagramme décisionnel adapté à la situation (https://www.livre-blanc-cereales.be/thematiques/maladies/lutte-contre-les-maladies-en-froment/) mais également une description des programmes fongicides conseillés contre la septoriose (Livre Blanc, Edition Février 2021, 5/45). 

ProCulture (www.proculture.be), l’outil d’aide à la décision développé par l’unité de phytopathologie de l’UCLouvain à Louvain-la-Neuve,  vous aide à optimiser le positionnement des traitements fongicides contre la septoriose du blé.

Comment ? Proculture utilise des données météorologiques pour évaluer les risques de septoriose sur les cultures.

N’oubliez pas d’enregistrer vos parcelles afin de bénéficier des conseils de traitements à partir du stade 32. 

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

 

Retour avertissement complet