Détail Avertissement du 01/06/2021

Détail avertissement CePiCOP - Céréales - 01/06/2021: Suivi des cultures

Envoyé le 01/06/2021

2.1 Stades et pression des maladies en froment

Evolution des stades (pourcentage de parcelles) sur les parcelles de froment observées dans le réseau CePiCOP

Plus de 90% des parcelles ont atteint et/ou dépassé le stade 39.

 

Symptômes

Détails et plus d’infos sur la page « maladies » du Livre Blanc des Céréales

Constats dans le réseau CePiCOP

Variétés observées le 31 mai 2021 : GLEAM, KWS DORSET, KWS SMART, LG SKYSCRAPER, WINNER

Date de semis :  du 19/10 au 18/11/2020

La septoriose est présente dans presque toutes les parcelles. Elle est parfois déjà présente sur l’avant dernière feuille (F2) sur variétés sensibles. Elle est observée en F3 dans 17 parcelles et en F4 dans 23 parcelles. 

Le pourcentage de surface foliaire touché en F2, F3 et F4 reste faible (jusqu’à maximum 8%). Les pluies annoncées prochainement restent favorables aux infections secondaires de cette maladie. Il est conseillé de suivre l’évolution de la septoriose dans vos parcelles selon le type de variétés grâce à l’outil d’aide à la décision Proculture.

 

Treize parcelles du réseau montrent des pustules de rouille jaune :  Ath, Ellignies-Sainte-Anne, Fontaine-Valmont, Gesves, Lonzée et Rouloux. Les pustules sont majoritairement observées en F3 et F4 mais sont également présentes en F2 comme à : Ath, Fontaine Valmont et Lonzée. La fréquence de feuilles infectées ne dépasse pas les 45% des F3 et les 10% des F2. La surface foliaire touchée est, dans tous les cas, inférieure à 10%.

 

Recommandations :

Les dernières feuilles des froments sont maintenant sorties sur l’entièreté des parcelles. La gaine commence à gonfler et nous observerons prochainement les premiers épis. Les conditions saisonnières plus chaudes et moins humides que précédemment limitent la propagation de la rouille jaune et de la septoriose. Cependant, des pluies orageuses sont prévues prochainement et risquent de favoriser la propagation de la septoriose.  

Une fois le stade dernière feuille étalée (BBCH 39), un traitement complet intégrant le contrôle de la septoriose mais aussi de la rouille brune si la variété est sensible à cette maladie est conseillé et recommandé pour protéger les dernières feuilles formées qui sont responsables du remplissage du grain. C’est à partir de ce stade que les mélanges de fongicides intégrant les SDHI sont préconisés.

Si aucun traitement fongicide n’a encore été réalisé dans une parcelle, il est conseillé de réaliser le traitement dès que le stade dernière feuille étalée est atteint.

Dans le cas où un premier traitement a déjà été réalisé sur la parcelle, le second traitement sera réalisé 3 à 4 semaines après le premier. Ce second traitement prendra en compte l’ensemble des maladies susceptibles de se développer sur le feuillage et sur les épis.  La modulation de la dose dans le cadre d’une stratégie de gestion de la septoriose ne se fera qu’en tenant compte de la sensibilité de la variété à la rouille brune (Livre Blanc « Céréales », Edition février 2021).

Pour rappel, d’une manière générale, l’ensemble des maladies peut être contrôlé par une ou deux applications de fongicide.  Si la rentabilité économique d’un seul traitement bien positionné est très souvent avérée, celle des doubles applications « à doses pleines » l’est moins fréquemment. Trois types de schéma de protection pour de programmes fongicides envisageables pour contrôler la septoriose : le double traitement aux stades 2e nœud et épiaison (32//55), le traitement unique au stade dernière feuille (39), le double traitement aux stades dernière feuille et floraison (39//65).

 

ProCulture (www.proculture.be), l’outil d’aide à la décision développé par l’unité de phytopathologie de l’UCLouvain à Louvain-la-Neuve,  vous aide à optimiser le positionnement des traitements fongicides contre la septoriose du blé.

Comment ? Proculture utilise des données météorologiques pour évaluer les risques de septoriose sur les cultures.

N’oubliez pas d’enregistrer vos parcelles afin de bénéficier des conseils de traitements à partir du stade 32.

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, H. Wera

Retour avertissement complet