CePiCOP asbl Céréales 15.06.2021

CePiCOP asbl

Pour l'avertissement de ce mardi, seront évoqués les ravageurs, des recommandations concernant les céréales de printemps et un point sur pré-récolte en orge de brasserie. Pour conclure, vous trouverez le calendrier des différentes visites d'essais en Wallonie. Cet avertissement clôture la saison des avertissements en céréales pour ce printemps, cet été.

Merci aux partenaires pour le travail qui a été réalisé. Merci également à toutes les personnes qui nous ont suivies grâce aux avertissements et à notre page facebook

Avertissement
Communication
Événement

Froment

Stades : Toutes les parcelles sont en épiaison et floraison.

Maladies : L’avis de la semaine dernière reprend les dernières informations. Il est consultable ici. .

Ravageurs : Pucerons et criocères sont observés dans les parcelles. Les températures estivales favorisent la sortie des ravageurs mais également celle de leurs auxiliaires.

Céréales de printemps

Stades : Les parcelles d’orges observées dans le réseau sont majoritairement au stade « épi dégagé » (BBCH59). Les avoines sont au stade « émergence de l’épi » (BBCH50).

Maladies : En orge brassicole, la rouille naine est bien visible mais un traitement contre l’ensemble des maladies a été déjà réalisé dans les derniers jours. Un traitement en avoine est peu rentable.

Ravageurs : Les criocères (lémas) sont bien visibles en céréales de printemps. Il est rare qu’un traitement insecticide s’avère rentable sur ce ravageur.

La cécidomyie orange a partiellement émergé au cours de l’épiaison du blé, mais les orages et les pluies les ont décimés (voir avis de la semaine dernière).

Quant aux pucerons, même si l’on peut observer quelques grosses colonies sur certaines feuilles, leur infestation est faible et ne dépasse nulle part le seuil des 200 individus par 100 talles. Les températures estivales de ces derniers jours favorisent la sortie des ravageurs mais également celle de leurs auxiliaires. Enfin, les criocères, très « voyants », sont néanmoins peu nuisibles.

Les observations sur les ravageurs se terminent donc sur cette note favorable.

Coordination scientifique : Groupe « Ravageurs », A. Nysten et R. Blanchard

Les criocères (lémas) sont bien visibles en céréales de printemps et marquent par des stries le bout des feuilles. Toutefois, malgré que cela donne une impression de dégât, il est exceptionnel qu’un traitement insecticide s’avère rentable sur ce ravageur.

Orge de printemps

Les orges semées à Ath le 8 mars et ceux de Lonzée (le 2 mars) sont au stade de « épi dégagé » (BBCH59). Des pustules de rouille naine principalement sont visibles dans les parcelles. Un traitement a été réalisé dans les derniers jours.

Avoine de printemps

Les parcelles d’avoine présentes sur le site de Lonzée sont au stade « émergence de l’épi » (BBCH50). Les traitements fongicides en avoine sont rarement rentabilisés. Les avoines observées sont globalement saines. Les températures estivales pourraient favoriser la rouille couronnée (pustules de rouille qu’on retrouve sur l’avoine). Il est suggéré d’observer vos terres et il n'est pas conseillé de mener une intervention fongicide si cela n’est pas nécessaire.

Coordination scientifique : Groupe « phytotechnie », B. Dumont et A. Nysten

Dans le cadre du plan orge brassicole wallon, le CePiCOP organise pour les agriculteurs wallons un service de pré-récolte d'orge brassicole de printemps. L'objectif des pré-récoltes est de "prédire" la teneur en protéine de l'orge d'une parcelle avant récolte dans le but de d'améliorer l'allotement.

L'objectif étant d'éviter que de l'orge ayant une teneur en protéine trop élevée ne contamine un lot ayant une teneur en protéine réglementaire. Afin de bénéficier du service, merci de nous revenir directement, via notre personne de contact, votre négociant, ... et ce dès que possible, la moisson approchant.

D'un point de vue pratique : 5 à 8 jours avant la date présumée de la moisson, prélever de l’ordre de 300 épis par parcelle, par prises de 10 à 15 épis dans 20 à 30 endroits différents de la parcelle afin que l’échantillon soit représentatif. 250 grammes de grains sont nécessaires pour l’analyse. Prendre plus n’est pas utile et ralentit le travail de préparation de l’échantillon. Pour faciliter le battage, l’épi est prélevé avec un court morceau de tige. Certains collecteurs sont rodés à ce service de prélèvement n'hésitez pas à les contacter.

Adresse : Les gerbes sont à livrer (dûment étiquetées) à la ferme de phytotechnie de l'ULg Gx ABT (50.564457, 4.703071) - bâtiment 20 de phytotechnie des régions tempérées, du complexe expérimental de Gembloux ABT. Entre la national et l’avenue Maréchal juin, au nouveau rond-point, prendre la première sortie : Gembloux Agro Bio Tech, entrée 1. Elles seront ensuite battues, nettoyées avant d'être analysées au CRA-W.

Veuillez signaler votre souhait d’analyse en contactant :

Alice Nysten 0499/63.98.11 ou par mail an.cepicop@centrespilotes.be

L’ensemble des expérimentateurs wallons présenteront leurs différentes plateformes expérimentales en céréales durant le mois de juin. Lors de ces visites d’essais vous pourrez observer le comportement des différentes variétés vis-à-vis des maladies ainsi que leur évolution par rapport à l’année en cours. Pendant ces visites, les expérimentateurs vous communiqueront leurs résultats provisoires recueillis durant la saison et échangeront avec vous leur ressenti de l’année. 

N’oubliez pas que le choix variétal est aujourd’hui le premier levier agronomique à utiliser pour diminuer les intrants dans nos parcelles.  Si les semis des céréales pour la saison 2021 ne sont pas au programme, leur préparation en observant les variétés en pleine saison est un plus pour réussir sa campagne de demain.

Consulter l'agenda des visites en ligne ou télécharger le calendrier des visites

Coordinateur CePiCOP Rémy Blanchard, visitez notre site : https://centrespilotes.be


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie