CePiCOP asbl Colza 26.10.2021

CePiCOP asbl

Si dans la majorité des cas, les colzas sont bien développés, il convient de rester attentif aux semis plus tardifs. Certaines parcelles sont encore à des stades sensibles aux limaces (< 4-5 feuilles). L'humidité du sol favorise bien évidemment leur activité.

Les vols d'altises sont entravés par les températures plus fraiches de ce début d'automne.

La présence du charançon du bourgeon terminal est signalée à quelques endroits mais les piégeages sont relativement faibles.

En résumé, si les conditions météos annoncées se vérifient, il y a peu de chance de voir de nouveaux vols de ravageurs. Restons toutefois attentifs aux petits colzas dont le développement avant l'hiver reste fort dépendant de la présence des limaces et altises (précédemment arrivées).

Il s’agit donc du dernier avis colza du réseau d’observations de cet automne, sauf anomalie climatique en novembre. Les observations en réseau du CePiCOP reprendront au printemps prochain.

Avertissement
Communication
Événement

Au cours de la semaine précédente, le colza d’hiver a bénéficié de quelques belles journées automnales avec un bon ensoleillement et des températures de saison.  Les premières gelées ont toutefois fait leur apparition.  Les journées pluvieuses accompagnées de vent tempétueux ont empêché les vols d’insectes.

La majorité des champs de colza suivis dans le cadre du réseau d’observations se situe entre 5 et 8 feuilles.  Les colzas les plus développés sont prêts pour l’hiver tandis que les plus petits (entre 1 et 4 feuilles) doivent encore accumuler des températures pour se développer, d’autant plus que les journées raccourcissent.

Colza d'hiver irrégulier cet automne 2021, avec des dégâts conséquents de morsures d'altises (forte pression) ayant freiné le développement des plantes touchées.

Côté insectes ravageurs, le nombre d’adultes capturés dans les bassins diminue : aucune capture de grosses altises dans 8 champs, aucune capture de charançon du bourgeon terminal dans 27 champs sur 38 suivis.  Dans 2 champs sur 3, on a retrouvé moins de 10 grosses altises.  Les captures jusqu’à 30 altises adultes ont été relevées dans 3 champs (Gembloux, Blaimont et Temploux).  Le charançon du bourgeon terminal a été piégé dans 11 champs sur 38, avec un nombre très faible (de 1 à 3 adultes).

Les pucerons sont quasi-absents jusqu’à présent.  Les limaces et leurs dégâts sur petits colzas sont encore observés ; il faut maintenir la vigilance car l’humidité du sol favorise leur activité et il est conseillé d’intervenir avec un molluscicide si nécessaire.

Sur les plantes de colza d’hiver, les insectes sont actuellement très rarement observés.  Les larves d’insectes n’ont pas encore été observées dans les plantes de colza d’hiver.

Au vu de cette situation et des conditions météo annoncées pour les prochains jours, une nouvelle arrivée d’insectes est peu probable.  Il s’agit donc du dernier avis colza du réseau d’observations pour cette saison, sauf anomalie climatique en novembre.

Les pièges à insectes peuvent rester en place pour continuer à suivre l’arrivée éventuelle d’insectes en colza d’hiver.

Les observations en réseau du CePiCOP reprendront en colza d’hiver au printemps prochain.

Christine Cartrysse, Centre Pilote CePiCOP


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
CARAH CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney PN Burdinale-Mehaigne PN Vallée de l'Attert PROTECT'EAU Wallonie