Le point sur les pucerons et le désherbage - Conditions favorables pour le colza et les semis de protéagineux d’hiver - Points d’information : Collecte des emballages vides de PPP ; l’agenda des phytolicences ; Assemblées sectorielles d’automne

Imprimer
Avertissement
Communication
Événement

CÉRÉALES

Les semis de froment avancent bien.  Parmi les leviers agronomiques utiles pour lutter contre les adventices, le labour et le report de la date de semis sont toujours envisageables.  En général, il n’est pas conseillé de traiter avant l’hiver car le développement des adventices est souvent faible ou modéré.  Le désherbage du froment avant l’hiver est justifié en présence d’adventices (des graminées principalement) résistantes aux herbicides foliaires utilisés en sortie d’hiver ou en cas de développement précoce et important.

Si un traitement est envisagé, celui-ci devrait inclure du flufenacet.  Cette substance active, principalement efficace contre les graminées, peut être complétée par un partenaire afin de renforcer l’activité contre les graminées ou étendre le spectre d’action aux dicotylées.  Afin d’en optimiser l’efficacité, le traitement doit être réalisé en préémergence ou en postémergence précoce (1 voire 2 feuilles du froment), sur un sol humide et non motteux. Une humidité excessive et un semis mal soigné (semences non couvertes) peuvent engendrer des problèmes de phytotoxicité.

Si un traitement automnal est effectué, il importera d’en vérifier l’efficacité en sortie d’hiver et, le cas échéant, de procéder à un traitement complémentaire.

Réseau de surveillance JNO : observations réalisées le 24 octobre sur 25 parcelles d’escourgeon réparties sur l’ensemble de la Wallonie et emblavées entre le 22 septembre et le 7 octobre 2022.

Le stade de développement des escourgeons est fort variable d’un champ à l’autre en fonction de la date de semis.  Aidées par la douceur exceptionnelle de ces derniers jours, les parcelles les plus avancées ont maintenant atteint le stade tallage. 

Ces températures anormalement douces pour la saison semblent également bénéfiques pour les pucerons puisque les populations sont en légère augmentation par rapport à la semaine dernière.  Si cette augmentation concerne l’ensemble du réseau, les seuils atteints restent faibles sur la plupart des parcelles.  Ils ne dépassent pas les 5 % de plantes colonisées par au moins un puceron.  Une seule parcelle du réseau située en Région sablo-limoneuse (Chaumont-Gistoux) affiche un niveau de colonisation plus important où 10% des plantes sont porteuses de pucerons.

Des pucerons collectés dans les champs la semaine dernière ont été analysés afin de déterminer leurs pouvoirs virulifères.  Les analyses effectuées par le laboratoire de virologie du CRA-W (S. Steyer), montre qu’aucun puceron n’est porteur du virus de la JNO (jaunisse nanisante de l’orge).

Actuellement, il n’y a aucune urgence.  Mais la douceur actuelle doit inciter à la vigilance.  Il est recommandé de suivre attentivement les avertissements et l’évolution de l’infestation, particulièrement dans les champs semés tôt.

Liste de variétés 2022 tolérantes à virus de la JNO (suivies dans le Livre Blanc Céréales)

Les variétés tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge sont Sensation, KWS Joyau, LG Zeta, LG Zoro, KWS Exquis et KWS Feeris, LG Zelda, Fascination, Integral et Idilic.  Dès lors, même si des pucerons y étaient observés en grand nombre, ces variétés ne justifieraient aucun traitement insecticide.

Champ d’escourgeon au stade début tallage ce 24/10/22

 

 

OLÉAGINEUX

La douceur exceptionnelle des températures en octobre permet au colza d’hiver de bien se développer et de rattraper son retard du départ.  Les stades du colza restent cependant très variables.  De nombreuses parcelles sont à 6-7 feuilles avec une bonne couverture du sol.  Les colzas les plus développés atteignent 9-10 feuilles, avec une biomasse importante tandis que les moins développés sont à 2-4 feuilles.  L’hétérogénéité des champs est bien visible en colza d’hiver.

Les limaces sont toujours actives et peuvent encore nuire aux plus petites plantes.

Le piégeage des insectes révèle encore la présence d’altises et de charançons du bourgeon terminal.  Aucune altise n’a été observée dans 6 champs ; entre 1 et 20 individus dans 25 autres champs, en une semaine.  Le charançon du bourgeon terminal a été piégé dans 7 champs, entre 1 et 4 insectes par piège.

Les morsures d’altises se font plus discrètes sur les feuilles et sont moins dommageables au vu du développement actuel du colza d’hiver.

Les premiers pucerons ont été observés dans 4 champs, en faible nombre (de 6 à 14 pucerons pour 40 plantes).

On peut donc dire que la situation est calme en insectes.  Le temps sec et les températures douces encore annoncées pour les prochains jours doivent inciter à maintenir l’attention car les insectes n’ont pas encore arrêté leur activité avant l’hiver.

Champ de colza d'hiver avec un bon développement

La période idéale de semis des protéagineux d’hiver démarre au 25 octobre jusqu’au 15 novembre, pour éviter un développement trop important avant l’hiver, compte tenu des conditions très douces actuelles.

Le pois protéagineux d’hiver se sème à une densité de 80 graines/m² en culture pure, et à 50 graines/m² en association avec le froment d’hiver semé à 200  graines/m².

Plusieurs variétés de pois protéagineux d’hiver sont disponibles en Belgique pour les semis de cet automne : FRESNEL, FLOKON, ESCRIME.

La féverole d’hiver se sème à une densité de 25 à 35 graines/m² en culture pure.  La quantité de semences nécessaires à l’hectare sera déterminée en fonction du PMG (poids de 1000 grains) des semences qui varie fortement selon la variété et l’année de récolte.

Plusieurs variétés de féverole d’hiver sont disponibles en Belgique pour les semis de cet automne : TUNDRA, AUGUSTA, VESPA, IRENA, GL ALICE.

Avec l’entrée en vigueur de la prochaine PAC 2023-2027, les protéagineux d’hiver semés cet automne 2022 bénéficieront d’un nouveau soutien pour la culture de protéines végétales (aide couplée). 

Il faut noter que les variétés de pois fourrager (ARKTA, ASTEROID) cultivées en mélange avec des céréales (méteils) pourront faire partie du nouvel éco-régime « Cultures favorables à l’environnement ».

Le Collège des Producteurs, ses représentants et ses services opérationnels ont le plaisir d’inviter tous les professionnels et producteurs à participer aux Assemblées sectorielles d’automne 2022.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la page suivante : https://collegedesproducteurs.be/le-college-des-producteurs/assemblees-sectorielles/

La campagne de collecte des emballages vides de PPP (Produits PhytoPharmaceutiques) a commencé dans les dépôts agréés AgriRecover. Elle durera jusque novembre 2022 selon les points de collecte. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur ce sujet en suivant le lien suivant ou en parcourant les sites ci-dessous  Lire la suite …

Plus d’informations ? des questions ? Contactez le 00800 77880000.

Vous souhaitez savoir quand et où aura lieu la prochaine réunion phytolicence. N’hésitez pas à consulter l’agenda des formations mis en ligne par l’asbl CORDER.

Vous avez des questions concernant la phytolicence ?  La cellule phytolicence et appui scientifique de l'asbl CORDER est là pour y répondre !  Vous pouvez les contacter par email (info@pwrp.be) ou par téléphone (au 010/47.37.54) de 9h à 17h.


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie