Le point sur les pucerons en céréales et les semis de la culture associée froment-pois

Imprimer
Avertissement
Communication
Événement

CÉRÉALES

La période idéale pour semer cette culture associée se situe entre le 25 octobre et le 15 novembre. L’objectif est d’avoir un pois protéagineux qui ne soit pas trop développé avant le début de l’hiver afin de limiter sa sensibilité au froid. Le semis du froment et du pois peut être réalisé en un seul passage à une profondeur d’environ 2-3 cm (pas moins). Les semences doivent être préalablement bien mélangées dans la trémie du semoir.  

Les densités de semis ont été adaptées afin de garantir une bonne complémentarité entre la céréale et le pois protéagineux afin d’optimiser le fonctionnement de l’association. Il est conseillé de semer le froment à 200 grains/m2 et le pois à 50 grains/m2.  Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur cette association, vous pouvez consulter la présentation du Livre Blanc de septembre disponible ICI[1] ou alors contacter le CePiCOP.

 

Réseau de surveillance JNO : observations réalisées le 28 octobre sur 24 parcelles d’escourgeon réparties sur l’ensemble de la Wallonie et emblavées entre le 22 septembre et le 7 octobre 2022.

Grâce à la douceur exceptionnelle de ces derniers jours, la majorité des parcelles a maintenant atteint le stade tallage. Ces conditions « printannières » sont favorables pour les populations de pucerons. Elles sont effectivement en très légère augmentation par rapport à la semaine dernière. Si cette augmentation concerne l’ensemble du réseau, les seuils atteints restent toutefois faibles dans la plupart des parcelles. Ils ne dépassent pas les 7 % de plantes colonisées par au moins un puceron. Une seule parcelle du réseau située en Région sablo-limoneuse (Chaumont-Gistoux) affiche un niveau de colonisation plus important où 11% des plantes sont porteuses de pucerons.

La douceur actuelle doit inciter à la vigilance et il est recommandé :

  • de visiter chaque parcelle afin d’estimer le pourcentage de plantes porteuses de pucerons. Pour ce faire, prélever au transplantoir une centaine de plantules, examiner toutes les feuilles et surtout le collet (bien dégager la terre au bas des plantes) ;
  • de traiter les emblavures ayant atteint ou dépassé le stade trois feuilles, si 10 % des plantes ou plus sont porteuses de pucerons ;
  • de réévaluer la situation plus tard dans les emblavures moins infestées. En effet, une application précoce expose la culture à une recolonisation par les pucerons et à une probable seconde application. Dans les situations où les populations de pucerons restent faibles, le mieux est de surveiller les prévisions météorologiques et de traiter le plus tard possible, mais avant d’en être empêché par une longue période de pluie ou l’installation de l’hiver.

Liste de variétés 2022 tolérantes à virus de la JNO (suivies dans le Livre Blanc Céréales)

Les variétés tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge sont Sensation, KWS Joyau, LG Zeta, LG Zoro, KWS Exquis et KWS Feeris, LG Zelda, Fascination, Integral et Idilic.  Dès lors, même si des pucerons y étaient observés en grand nombre, ces variétés ne justifieraient aucun traitement insecticide.


Réalisé grâce au concours et au soutien de nos partenaires
BWAQ CARAH CORDER CPL Végémar CRA-W CePiCOP OPA Ciney REQUASUD SPW ULg-GxABT Wallonie