CePiCOP, communiqué du 23 octobre 2018 (C17)

Après une semaine de douceur où les captures de grosses altises et de rares charançons ont encore été observés, le retour d’un temps plus automnal avec une chute marquée des températures va calmer leur activité.

Les premières larves d’altises sont visibles dans les pétioles des feuilles les plus âgées du colza non protégé.

Les pucerons apparus récemment en colza sont déjà parasités.  Il n’y a donc pas de crainte liée à leur présence.

Le colza poursuit son développement avec des situations contrastées selon les champs.

Christine Cartrysse, APPO, Centre Pilote CePiCOP

Michel De Proft, Expert scientifique CRA-W

 

Retour