Emergence de cécidomyie orange

Hier soir, comme prévu par le modèle développé au CRA-W, la cécidomyie orange du blé a émergé assez fortement dans la région de Gembloux. Ces émergences se sont produites dans les champs de betteraves et de maïs, où le sol se réchauffe un peu plus tôt qu’en céréales. Des attaques sont donc imminentes sur le blé et le triticale ; dans une moindre mesure l’épeautre.

Cette vague devrait se prolonger durant la semaine à venir. Dans de nombreux cas, les froments sont au stade épiaison et donc en pleine période de sensibilité. Les températures annoncées pour les prochaines soirées seront douces et le vent sera faible. Cela convient aux cécidomyies.

La chaleur et la sécheresse de la fin juin – début juillet, ont heureusement tué beaucoup de larves dans les épis, avant leur retour au sol. Ce retour au sol n’a réussi que dans un rayon d’une dizaine de kilomètres autour de Gembloux, où les pluies ont été plus conséquentes. Il est probable peu de champ seront attaqués. Toutefois, certaines attaques pourraient être fortes.

Il est donc important d’aller au champ vers 21h30-22h.  Une observation simple consiste à frôler les épis avec une baguette tenue horizontalement. Si ce geste provoque l’envol d’au moins 30 insectes par m², un traitement insecticide est recommandé, mais à condition que :

  • La variété soit sensible (voir liste des variétés résistantes)
  • Le stade de la culture soit compris entre l’éclatement des gaines et la floraison (sortie des étamines).

Les observations "ravageurs" continuent la semaine prochaine, prochain avertissement mardi 04 juin.

Coordination  scientifique : Groupe « ravageurs », M. De Proft

Insecticides autorisés contre cécidomyies orange :

21 mai 2019 Cécidomyies CecidSA.pdf

Le prochain avis est prévu pour le 04 juin.

Retour