Réseau « maladie en froment »

Dans notre réseau de parcelles non traitées, les observations systématiques sont terminées. La plupart des parcelles sont au stade épiaison ou floraison. Cette année, la septoriose a été plus présente comparativement à l’année 2018, la rouille jaune a été problématique sur plusieurs variétés sensibles ou moins sensibles et la rouille brune est observée depuis plusieurs semaines.

Il est recommandé d’observer vos terres avant de décider d’un éventuel traitement !

Recommandations :

Pour les parcelles ayant atteint le stade 39, dernière feuille complètement étalée, et qui n’ont pas encore été traitées, le traitement complet contre les maladies du feuillage peut être réalisé. Le produit ou le mélange sera choisi en fonction des sensibilités propres à la variété.

Pour les parcelles ayant atteint le stade 39 et qui ont déjà été traitées avant ce stade, un second traitement englobant l’ensemble des maladies est à réaliser 3 à 4 semaines après le premier traitement.

Dans le cas où le deuxième traitement est réalisé dans les prochains jours, il convient de prendre en compte le risque d’infection par la fusariose des épis dans les situations à risque et par la rouille brune sur variétés sensibles. En ce qui concerne la fusariose, les situations à risque sont les cultures de froment (les épeautres sont généralement moins sensibles) de variétés sensibles dans les champs où le travail du sol a été réduit et les froments (variété sensible) après froment ou maïs, particulièrement lorsque les cannes sont encore apparentes dans la parcelle. Le temps humide (orage, …) favorise le développement de cette maladie et pourrait donc être favorisé ces derniers jours. C’est au stade floraison (au plus tard entre le début et la mi-floraison, stade 61 à 65) que l’on peut intervenir si nécessaire contre la fusariose de l’épi. L’utilisation de prothioconazole est le plus indiqué pour lutter contre les deux « types » de pathogènes de la fusariose (Fusarium spp. et Microdochium spp.) mais s’il est utilisé en 39, d’autres molécules doivent être privilégiées pour ce traitement. Le tébuconazole et le metconazole sont, quant à eux, utiles uniquement contre les Fusarium spp.

Symptôme sur épi de Microdochium spp. (deux épis à gauche) et de Fusarium spp. (deux épis de droite)

Coordination scientifique : Groupe « maladies » A. Legrève, A. Nysten, Ch. Bataille

Retour